Articles

Actes sud papiers : "Dans un canard" dystopie fascinante signée Jean-Daniel Magnin

Par Audrey Jean, le 30 juin 2017 — actes sud papiers, Avignon 2017, Dans un canard, Jean-Daniel Magnin — 2 minutes de lecture

Récemment programmé au Rond-point dans une mise en scène de l’auteur « Dans un canard » sera également présenté cette année au festival Off d’Avignon. Jean-Daniel Magnin fait ici preuve d’une langue affûtée et acerbe au service d’une dystopie jubilatoire et terrifiante à la fois.

« Donald : Je n’avais rien à faire dans cette histoire. D’ailleurs je ne la comprends toujours pas. Personne ne l’a comprise. La presse s’est complètement plantée elle aussi. La seule chose certaine, c’est que Gérard Génovatch s’est jeté dans le canal avec son scooter. Et encore. Certains disent qu’il n’est pas mort et qu’il doit bien se marrer en nous entendant. Je le connaissais à peine et pourtant c’est à moi que sa femme a demandé de parler à l’enterrement. En fait j’avais juste mangé une fois un sandwich au comptoir en sa compagnie. »

Portrait d’un homme banal, mais portrait au vitriol. Il faut dire que le personnage principal a tout du génial loser. Stagiaire depuis trois ans, pas d’amis, plutôt du genre complètement transparent. Et pourtant après de nombreux malentendus il se retrouve malgré lui au coeur d’une spirale infernale.
Au travers de son personnage principal Donald c’est tout le monde de l’entreprise que Jean-Daniel Magnin égratigne magistralement avec ce texte. Le style est vif, le point de vue cynique au possible mais la dénonciation est bien réelle. Déshumanisation, marchandisation des personnes il s’agit bien là de problématiques concrètes que rencontrent au quotidien les travailleurs. L’auteur parvient ici à trouver un parfait équilibre entre l’analyse froide et implacable d’une société dévorante et un sens de l’humour ravageur.  Une satire délicieusement provocante à découvrir donc au festival Off d’Avignon !

Audrey Jean

« Dans un canard » de Jean-Daniel Magnin

Festival Off d’Avignon
Théâtre des Halles à 14h

Texte disponible aux éditions Actes sud papiers 

Audrey Jean