Articles

Actes sud papiers : "L'envol des cigognes" de Simon Abkarian

Par Audrey Jean, le 7 décembre 2017 — actes sud papiers, l'envol des cigognes, simon abkarian — 3 minutes de lecture

Pour le dernier volet de sa trilogie théâtrale Simon Abkarian signe « L’envol des cigognes » un texte empreint de lyrisme sur la violence de la guerre actuellement publié chez Actes sud papiers. En tournée dans toute la France la saison dernière dans une mise en scène de l’auteur la pièce est une plongée terrifiante aux confins de l’horreur, une immersion au coeur du mécanisme de la guerre pour libérer la parole des victimes et pour que jamais nous n’oubliions les actes des bourreaux. Un texte éprouvant et nécessaire.

« Le docteur Suza : Mon amour, ici la guerre ne semble pas vouloir nous laisser de répit. Depuis la destruction de l’hôpital ils nous ont disséminés dans tout le quartier. Mon équipe et moi sommes installés dans une ancienne boucherie. Je n’arrive même pas à en sourire. Hier la bataille fut âpre, le déluge de feu incessant. Nous manquons de tout. Ici le mot épouvantable prend tout son sens. C’est pareil pour tous les autres mots d’ailleurs et toutes les choses inertes et animées. Pourtant on y arrive. Mais jusqu’à quand ? »

C’est une guerre civile comme tant d’autres, une de celles qui ronge les hommes de l’intérieur petit à petit, les repoussant de plus en plus loin dans l’atrocité. Orna est de ces victimes, violée, séquestrée, battue, elle s’extrait enfin de son calvaire interminable et trouve refuge chez Nouritsa. Sa nouvelle famille n’aura alors de cesse de la venger.

Ce qui caractérise la pièce « L’envol des cigognes » c’est avant tout une langue, à la fois brutale et presque poétique. Il y a chez les personnages de Simon Abkarian une aura de géants, une grâce et une prestance dignes des plus grands héros des tragédies antiques. La parole est rauque, amère, et déverse par flots continus les horreurs du monde tandis que se déchaînent en même temps ses plus immenses passions. La narration est également particulièrement intrigante, brouillant les pistes de la vengeance et croisant les points de vue des différents protagonistes dans un crescendo savamment maîtrisé. Simon Abkarian raconte ainsi bien plus que la guerre, il convoque les influences multiples du bassin méditerranéen et dessine in fine une fresque sur l’humanité, intemporelle et sidérante. À lire aux éditions Actes sud papiers !

Audrey Jean

« L’envol des cigognes » de Simon Abkarian

ISBN 978 2 330 07300 8
15€

Actes sud papiers

Audrey Jean