Articles

Amours et Feydeau

Par Audrey Jean, le 16 novembre 2012 — 2 minutes de lecture

Feydeau est à l’honneur au Ciné 13 avec « Amours et Feydeau » spectacle regroupant trois courtes comédies Amour et Piano, Feu la Mère de Madame et Les pavés de l’Ours. Liées entre elles par des chansonnettes entraînantes, ces trois pièces dépeignent une ribambelle de personnages loufoques et de situations rocambolesques. Laissez vous charmer par ces quatre comédiens survoltés, vous ne le regretterez pas !

 

Les trois histoires s’articulent autour du thème de l’amour et revendiquent un certain hommage au style Feydeau. Ainsi le quiproquo est à l’origine de chacune d’entre elles. Dans Amour et Piano, le comique repose au départ sur une banale erreur de palier. Un jeune homme croit entrer chez une actrice aux mœurs légères qu’il souhaite courtiser, alors qu’il est en réalité chez une jeune fille de bonne famille qui attend sagement un professeur de piano. Dans Feu la Mère de Madame on retrouve cette même erreur qui conduit un domestique un peu simplet à annoncer la mort d’un proche à la mauvaise famille. Enfin dans Les pavés de l’Ours c’est l’originalité d’un valet belge qui provoque l’hilarité, ce dernier cumule les sottises pour notre plus grand plaisir.

 

Il est toujours difficile d’accoler ainsi des textes courts les uns aux autres en espérant en faire un spectacle cohérent. C’est ici assez bien mené par la mise en scène de Léonard Matton. Les transitions se font en chansons dans un fondu très esthétique, une atmosphère évoquant le cabaret. Le décor composé de caissons mobiles renferme de multiples facettes que l’on découvre au fil du spectacle. Les comédiens modulent ainsi l’espace et nous font pénétrer dans cet univers peuplé de cocottes, de valets idiots, de bourgeois coincé ou de courtisans trop apprêtés. Le spectacle finit en beauté sur la prestation incroyable de Nicolas Saint-Georges inoubliable dans le rôle du serviteur belge, un grand moment de rires !

Audrey Jean

 

« Amours et Feydeau » de Georges Feydeau
Amour et Piano, Feu la Mère de Madame, Les pavés de l’Ours
Mise en scène de Léonard Matton

Avec : Roch-Antoine Albaladéjo, Stéphanie Bassibey, Ludovic Laroche, Nicolas Saint-Georges

Crédits photos : David Grimbert

Du mercredi au Samedi à 21H30
Dimanche à 17H30

Ciné 13

1 Avenue Junot
75018 Paris

www.ciné13-theatre.com

Audrey Jean