Articles

Cirque : "Le corps utopique ou il faut tuer le chien !" au Nouveau Théâtre de Montreuil

Par Laurent Schteiner, le 20 septembre 2017 — Le corps utopique ou il faut tuer le chien, Nikolaus HOLZ, Nouveau Théâtre de Montreuil — 2 minutes de lecture

Le spectacle de Nikolaus Holz, le corps utopique ou il faut tuer le chien, qui se donne actuellement au Nouveau Théâtre de Montreuil est un spectacle de cirque original qui se décline en 3 temps, le corps, l’espace et l’objet. Le tout créant une jolie cohérence dans un cadre circassien très complet !

Au début était le verbe, celui notamment de Michel Foucault : »Le corps utopique ». Mon corps , c’est le contraire d’une utopie…Il est lieu absolu, le petit fragment d’espace avec lequel, au sens strict, je fais corps…L’utopie est le contraire de mon corps. » Et pour Nikolaus Holz, le cirque constitue justement cette utopie à explorer « afin d’effacer ce corps qui est se fait de plus en plus présent ».

Quatre circassiens, Medhi Azema, Pierre Byland, Ode Rosset et Nikolaus Holz nous livrent ce spectacle complet de cirque comprenant pour l’essentiel des acrobaties, jongleries et clowneries. La touche d’originalité de ce spectacle tient à remettre au gout du jour la jonglerie ou encore la clownerie récemment délaissés par les tenants d’une nouvelle forme de cirque.

Quatre circassiens, quatre personnages enchevêtrés dans des scènes burlesques où se dégage un parfum qui rappelle Tati ou encore Benny Hill. Le parti pris, on l’aura compris, est la dérision à tous les niveaux, des acrobaties étonnantes d’Ode Rosset et de Medhi Azema aux jongleries facétieuses de Nikolaus Holz. Pierre Byland, inénarrable personnage qui raconte à l’envie des plaisanteries qui malgré leurs caractère pauvre et dénué d’intérêt forcent le rire.

L’aisance de 3 de ces circassiens est à couper le souffle tant la prise de risque s’avère osée. Le résultat de ce spectacle est immédiat et les rires du public attestent de cette belle réussite.

Laurent Schteiner
Le corps utopique ou il faut tuer le chien de Nikolaus HOLZ
Mise en scène de Christian LUCAS

  • Scénographie : Raymond SARTI
  • Création lumière : Hervé GARY
  • Costumes : Fanny MANDONNET
  • Création sonore : Michel MAURER
  • Collaboratrice artistique : Aude SCHMITTER
  • Constructeurs : Daniel DOULERGUE, Olivier GAUDUCHEAU
  • © Martin Wagenhan

Avec Medhi AZEMA, Ode ROSSET, Nikolaus HOLZ, Pierre BYLAND
Nouveau Théâtre de Montreuil
Place Jean Jaurès
93100 Montreuil
résa : 01 48 70 48 90 www.nouveau-theatre-montreuil.com
Jusqu’au 29 septembre 2017
 

Laurent Schteiner