Articles

Don Quichotte

Par Laurent Schteiner, le 6 décembre 2011 — 3 minutes de lecture

Le théâtre de l’Opprimé présente, en alternance avec le théâtre Mouffetard, un Don Quichotte inédit.  Dans une  mise en scène inspirée d’Isabelle Starkier, Eva Castro incarne le célèbre chevalier errant avec à-propos et  talent dans un « seul en scène » qui ravira les fervents admirateurs de Cervantès.

 

La mise en scène d’Isabelle Starkier constitue un petit bijou de recherches et de trouvailles. L’œuvre de Don Quichotte, pensée comme un livre ouvert où l’on feuillette les pages une à une constitue une idée plaisante et originale. La projection de pages écrites à l’encre sépia sur un drap blanc dressé en fond de scène nous plonge d’entrée dans cette l’Espagne de la fin du XVIe et du début du XVIIe. La lumière projetée sur ce drapé concourt à un jeu d’ombres qui profite pleinement au récit de cette pièce.

 

Don Quichotte nous apparait avec toute sa folie et sa naïveté. Une candeur qui compense la dureté du monde qui l’entoure. Il n’hésitera pas à questionner son fidèle serviteur Sancho Panza pour comprendre pourquoi certains hommes sont des esclaves. Ce questionnement met en exergue une société espagnole qui a reconquis tout son territoire et chassé les maures. Une Espagne qui entretient le paradoxe de créer l’inquisition chez elle et dans les nouvelles contrées les plus reculées.

 

Mais Don Quichotte est plus que cela. A travers son délire, il nous offre une somme de situations burlesques et complètement farfelues. C’est le cas, notamment des troupeaux de brebis et de moutons dans un champ sont identifiés comme des armées à combattre. Il prend constamment au dépourvu ses interlocuteurs en leur assénant une vérité qui ne correspond pas à la réalité. Inversement lorsque Sancho essaye de s’amuser à ses dépens, Don Quichotte, pleinement lucide, crée un décalage qui force le rire.

 

Représenter Sancho ou Don Quichotte en une marionnette molle est proprement astucieux. Les échanges entre les deux compères assurent une dynamique constante au spectacle. Eva Castro incarne tour à tour Don Quichotte et Sancho en complétant à chaque fois le duo de la marionnette adéquate. Isabelle Starkier n’a rien laissé au hasard et sa pièce fourmille de détails esthétiques qui ravissent l’œil du public.

 

Eva Castro interprète à merveille tous les personnages de cette épopée poétique et historique. Elle assure une performance dans un jeu ou la mise en scène est très précise, exigeante et esthétique. Ce spectacle  revisite le mythe de Don Quichotte avec bonheur pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

 

Laurent Schteiner

 

Don Quichotte de Cervantès

Mise en scène d’Isabelle Starkier

Avec Eva Castro

 

Théâtre de l’Opprimé

78/80 rue du Charolais

75012 Paris

Résa : 01 43 40 44 44

Métro : Reuilly-Diderot ou Montgallet

Du 30 novembre au 23 décembre 2011

Du mercredi au samedi à 20h30, le dimanche à 17h00

Laurent Schteiner