Articles

Doris Darling

Par Laurent Schteiner, le 15 octobre 2012 — 3 minutes de lecture

Un ovni vient d’atterrir au Théâtre du Petit St Martin. Doris Darling ou « silly cow »s’avère être un spectacle totalement inclassable. Cette comédie anglaise à suspense de Ben Elton est complètement déjantée. Emmenée par Marianne Sergent, cette pièce mérite le détour tant l’originalité de la mise en scène et le jeu des comédiens justifient la belle réussite de ce spectacle.

 

Doris Wallis, journaliste people de profession assassine généralement dans la presse anglaise les vedettes au sommet de leur carrière. « Égorgeuse de réputations », elle éructe et vocifère en permanence auprès de l’assemblée de quatre personnages serviles et drôles. L’écriture du texte est proprement jubilatoire. Jurant comme un charretier, Doris Wallis se pavane sans pitié dans un monde qu’elle fait et défait à sa guise à la plume trempée dans l’acide. Cette garce, crainte et reconnue dans le milieu artistique, célèbre pour ses réparties qui font mouche, nous captive par sa férocité et sa drôlerie.

 

Marianne Sergent a créé un personnage étourdissant et coloré qui balaye tout sur son passage. Ce bulldozer de la presse people se caricature à l’envie afin de mieux régner sur son monde. Les costumes extravagants collent parfaitement à son personnage tant celui-ci est fantasque. La mise ne scène de Marianne Groves est riche et truffée de trouvailles. Ce spectacle surfe sur des coups de théâtres qui allient les gags désopilants au suspense de cette belle comédie.

 

Les comédiens jouent avec brio toutes les facettes de leur personnage. Si le fantôme de Bette Davis hantait cette pièce, on pourrait l’entendre dire « Fasten your seat belts. It’s gonna be a bumpy night !». Ce spectacle immanquable ravira les inconditionnels des comédies déjantées. Enfin il conviendra de ne pas manquer la fin du spectacle : une surprise attend le spectateur…

 

Laurent Schteiner

 

Doris Darling de Ben Elton

Traduction, adaptation et mise ne scène de Marianne Groves

 

Avec Marianne Sergent, Amélie Etasse, Yannick Laurent, Eric Prat et Thierry Lopez

Scénographie : Gilles Touyard

Lumières : Orazio Trotta

Vidéo : Groupe Razmar

Chorégraphies : Esther Linley

Stylisme : Blandine Vincent

Maquillages : Guillaume Bellu

Coiffures et perruques : Jérôme Caron

 

Théâtre du Petit St Martin

17 rue René Boulanger

75010 Paris

Tel 01 42 08 00 32

www.petitstmartin.com

Laurent Schteiner