Articles

Editions L'Entretemps : Duo de Julie Rossello

Par Laurent Schteiner, le 12 novembre 2014 — duo, editions l'entretemps, julie rossello — 3 minutes de lecture

Julie Rossello a récemment publié aux éditions l’Entretemps un ouvrage de théâtre mettant en lumière des entretiens imaginaires à titre post mortem de deux artistes de la Danse, Merce Cunningham et Pina Bausch décédés tous deux pendant l’été 2009. Certains faits ou souvenirs évoqués appartiennent à la réalité. Cet ouvrage rassemble deux solos où « les mots sont autant de pas pour avancer vers la fin ».

du

A la façon d’une interview Merce Cunningham se livre sur sa vision de la danse. Il n’hésite pas à établir une comparaison avec Einstein au sujet de son spectacle Torse : « Il n’y a pas de point fixe dans l’espace. » On a toujours considérer le centre de l’espace comme le plus important. Ainsi en peinture, cette vérité n’est pas vérifiée. Tout endroit de la toile est important. De fait, l’espace s’avère en tout point égal. Dans le domaine de la danse, le point fixe disparait à la faveur d’une multiplicité de déplacements. Les danseurs peuvent danser simultanément avec des mouvements distincts. Ainsi on peut voir un danseur de n’importe quelle position : de face, de profil… Se fondant sur l’exemple de 6 personnes marchant dans la rue qui peuvent à tout moment changer de direction, Merce Cunningham propose ici son concept de transition entre la danse moderne et la danse contemporaine. Il opère un décrochage entre la musique et la danse en intégrant une part de hasard dans le déroulement des chorégraphies.

A travers les réminiscences de son passé, Pina Bausch revient sur sa jeunesse, les endroits qu’elle fréquentait et qui lui ont servis de prétextes de créations par la suite. Elle revisite toutes les étapes de sa vie qui ont marquées sa carrière de danseuse et de chorégraphe. Dans un échange passionnant à découvrir, Pina nous montre certains aspects de sa personnalité qui ont influencés sa vie artistique.
Cet ouvrage de Julie Rossello, par son originalité et sa nostalgie consacre avant tout le talent et l’intelligence.

« Celui qui a été ne peut plus désormais ne pas avoir été. Désormais, le fait mystérieux et profondément obscur d’avoir vécu est son viatique pour l’éternité. » (Vladimir Jankélévitch, de L’irréversibilité et la Nostalgie).

Laurent Schteiner
Duo (lorsqu’un oiseau se pose sur une toile blanche) de Julie Rossello
Prix : 9,50 € – ISBN : 978-2-355-39189-7
Editions L’Entretemps
 
 

Laurent Schteiner