Articles

éditions Théâtrales Jeunesse : Si j'étais grand 3

Par Audrey Jean, le 16 août 2014 — Daniel Keene, éditions théâtrales jeunesse, sabryna pierre, Si j'étais grand — 3 minutes de lecture

La collection Jeunesse des éditions théâtrales s’étoffe d’un nouvel opus « Si j’étais grand 3 », deux courtes pièces écrites respectivement par Daniel Keene et Sabryna Pierre. Un univers dominé par une illustration subtile des attentes et des espérances des enfants d’aujourd’hui.

9782842606510

« Adèle : C’est important parce qu’on a pas encore commencé. On pourrait tous rentrer chez nous là tout de suite faire comme s’il ne s’était rien passé et aller nulle part.  La promesse, c’était de partir tous ensemble et ensemble de trouver une autre maison. » 

La promesse

Comme membres d’une société secrète extrêmement codifiée, quelques enfants et adolescents d’un village se rejoignent au petit matin dans une grange isolée. Ils ont le projet de partir ensemble vers un ailleurs idéalisé mais acter cette promesse semble plus difficile que de l’avoir rêvé. Daniel Keene signe ici un texte intriguant qui dévoile son propos en douceur. Plongé dans le mystère de cette réunion le lecteur découvre petit à petit ce qui lie le groupe. Au centre de la problématique la confiance que l’on place parfois à tort dans autrui et à quel point se sentir trahi peut nous affaiblir surtout à l’état d’enfant. Ce sont les coups du sort, les désillusions de ces promesses non tenues qui réduisent peu à peu l’infini champ des possibles des enfants. Pour eux pourtant la vie est là, neuve, illimitée, une vie à écrire avec une foi aveugle en l’avenir.

Ballerines

Véritable écho au texte précédent « Ballerines » traite également de la désillusion, du désenchantement de l’enfant. Au cœur d’un internat pour apprentis danseurs la concurrence fait rage. Elena la favorite pour le premier rôle dans la nouvelle création de l’école disparaît subitement. L’enquête met alors en lumière les rancœurs et les jalousies au sein de ce microcosme en apparence polissé. Ici les épreuves et les confrontations avec les autres permettent aux jeunes danseurs d’apprendre de leurs échecs et surtout de relativiser l’importance d’enjeux que l’on place parfois à mauvais escient. Sabryna Pierre dessine ainsi une approche fine et subtile d’une certaine forme de philosophie enfantine illustrant parfaitement la vocation de cette collection jeunesse toujours aussi passionnante !

Audrey Jean

« Si j’étais grand 3 »
composé de « La promesse » de Daniel Keene et « Ballerines » de Sabryna Pierre

ISBN 978 2 84260 651 0

9€

éditions Théâtrales
Collection Jeunesse

Audrey Jean