Articles

éditions théâtrales jeunesse : un premier texte pour Manon Ona "Kesta"

Par Audrey Jean, le 23 juin 2016 — éditions théâtrales jeunesse, Kesta, Manon Ona — 2 minutes de lecture

Les éditions Théâtrales mettent lumière une toute jeune auteure Manon Ona avec un premier texte pour la jeunesse « Kesta ». Une rencontre impromptue entre trois personnages qui n’ont rien en commun, un lieu improbable pour les réunir, un tunnel qui les aidera à avancer sur leurs chemins respectifs.

d45b4485b3d2c93bbd6a671badb8ea9f

« L’homme sans années : Moi aussi ça change le regard des gens Des passagers du bus en tous cas ils me regardent à travers la vitre Bobines de gosses Quand il ait beau je n’existe pas Mais quand il pleut tout de suite ça me donne Je ne sais pas Comme une valeur ajoutée Et quand il neige Ah s’il neige Tous à la vitre Ah Bobines de gosses Les passants je ne dis pas Puisqu’il n’y a presque que toi Et l’autre là le matin Qui parle avec toi Pourquoi tu pleures »

C’est une pièce sur la rencontre avec l’autre, sur la portée du regard de l’autre sur soi. Comment cette altérité agit sur ou contre la construction de notre personnalité ? Comment nos interactions avec nos contemporains définissent ou dessinent qui nous sommes, qui nous devenons ? Mais c’est également une pièce sur un lieu étrange et mystérieux, un lieu de l’entre-deux, ce tunnel où les gens ne font que passer, sans s’arrêter, mais où, tapis dans la pénombre  d’autres vivent. Kesta lui s’arrête. Il regarde l’homme sans années parce que lui aussi porte secrètement le même poids de l’exclusion.
« Kesta » se caractérise avant tout par une langue particulière, abrupte et saccadée, comme en colère, une langue où les mots et les idées paraissent parfois inachevés. Une ébauche de langage comme si, sur ce chemin d’un bout à l’autre du tunnel sombre, les personnages réapprenaient le plaisir de parler à l’autre. Un joli premier texte à découvrir aux éditions Théâtrales !

Audrey Jean

« Kesta  » de Manon Ona

ISBN 978 2 84260698 5
8€

éditions Théâtrales Jeunesse

Audrey Jean