Articles

éditions théâtrales : Pierre. Ciseaux. Papier

Par Audrey Jean, le 1 janvier 2014 — clémence weill, Editions Théâtrales, Pierre. Ciseaux. Papier — 2 minutes de lecture

Clémence Weill jeune autrice et lauréate des journées de Lyon des auteurs de théâtre 2013 nous propose de découvrir sa dernière pièce parue aux éditions théâtrales « Pierre. Ciseaux. Papier ». Elle y met en scène trois personnages qui dévoilent peu à peu leurs travers et leurs faiblesses. Une présentation et une dissection des stéréotypes de notre société d’une grande pertinence !

images

« La Femme : On a passé quelques mois sympas ensemble.
Bien sûr cette façon particulière d’enregistrer les évènements agit sur sa vie sociale. Sentimentalement elle multiplie les situations cocasses : ces quelques mois sympas dont elle parle là correspondent à deux brèves nuits de sexe avec un inconnu à six mois d’intervalles.
La Femme : C’était formidable au lit. C’était sauvage. C’était un aventurier.
Ici elle ne fait que modifier la temporalité : elle redessine le passé. Le colorise. Le travail de mémoire est un loisir créatif. Pour l’homme de ces deux nuits cette femme n’est qu’un souvenir parmi tant d’autres. Il n’y eut ni orgasme sauvage ni images choc ni rien de bien aventurier. Alors qu’elle a transformé ça en histoire. »

Un homme, un jeune homme et une femme. Tous trois pourraient être d’une banalité affligeante tant ils rentrent dans les codes d’une société archi-normée. Mais chacun, si l’on creuse un peu les apparences, renferme son lot de doutes, de mensonges et de paradoxes. A tour de rôle ils sont mis en lumière, décortiqués par un des personnages qui creuse de plus en plus leurs incohérences. On apprend ainsi à les connaître par un jeu habile de miroirs, une partition précise où la complexité des personnages nous apparaît progressivement telle des pièces de puzzle à remettre dans l’ordre. Mais la théorie ne suffit pas et c’est par une mise en situation que Clémence Weill clôture son analyse. Elle propulse ses personnages dans des courtes scènes de vie, deux par deux, nous permettant de mesurer l’ampleur de notre fascination pour les clichés. Au terme d’une écriture ciselée et d’un humour caustique, cette jeune comédienne et autrice surprend par sa maturité et sa maîtrise de nos enjeux contemporains !

Audrey Jean

« Pierre. Ciseaux. Papier. » de Clémence Weill

ISBN 978 2 84260 640 4

13€

éditions Théâtrales

Audrey Jean