Articles

éditions Théâtrales : Ronan Mancec

Par Audrey Jean, le 28 août 2014 — Editions Théâtrales, Ronan Mancec — 2 minutes de lecture

Les éditions Théâtrales mettent à l’honneur un tout jeune auteur Ronan Mancec en publiant deux de ses textes « Azote et fertilisants » suivi de « Il y aura quelque chose à manger ». L’auteur utilise ici deux procédés dramaturgiques différents mais conserve dans les deux textes un regard profondément humain sur l’intime.

1528917-gf

Azote et fertilisants
Retour sur un évènement marquant : l’explosion en 2001 de l’usine AZF de Toulouse. Ronan Mancec choisit une forme fragmentée inspirée du documentaire qui dévoile peu à peu l’impact de cette catastrophe majeure sur les vies des victimes. Il entrelace savamment le factuel au fictionnel, le ressenti immédiat et brut face à la violence du choc subi aux réflexions plus profondes inhérentes à la gestion de l’après. Il tisse ainsi une toile extrêmement précise où les témoignages dramatiquement concrets se lient à une poésie du réel poignante. Ronan Mancec signe ici à l’âge de 30 ans un texte saisissant qui impressionne par la complexité de sa structure !

Il y aura quelque chose à manger
Si les textes se rejoignent sur leur rapport à l’intime, c’est une forme plus classique que l’auteur utilise pour ce deuxième opus. Une scène unique dont l’unité de temps et de lieu est fixe, un dialogue qui délivrera avec pudeur les enjeux entre les personnages. Ils sont quatre, confinés dans une voiture qui roule après un enterrement vers le traditionnel goûter post funérailles auquel personne ne veut assister. Entre confessions, pensées personnelles, gênes et non-dits, la parole se libère, salvatrice, permettant à chacun de survivre à cette épreuve du quotidien. Une plume sensible pour cet auteur à suivre, incontestablement !

« Marie-Louise : Je m’appelle Marie-Louise
Ce que j’ai vécu 
C’est difficile à dire
J’étais dans la rue
A deux rues de chez nous 
Il faisait jour, et puis il a fait nuit
Comme si on avait appuyé sur un interrupteur
Je vais de l’avant
Pourquoi y revenir ?
Ces gens qui disent que toutes les nuits ils meurent
Ce n’est pas possible
On ne peut pas mourir toutes les nuits »

Audrey Jean

« Azote et fertilisants » suivi de « Il y aura quelque chose à manger » de Ronan Mancec

ISBN 978 2 84260662 6
18€

éditions Théâtrales

Audrey Jean