Articles

Elsa Zylberstein dans la peau de Natalie Wood au théâtre de Paris !

Par Laurent Schteiner, le 10 décembre 2014 — Catherine Schaub, elsa zylberstein, geraldine maillet, natalie wood, splendour — 2 minutes de lecture

Le théâtre de Paris nous propose actuellement un spectacle inédit, Splendour , d’après l’œuvre de Géraldine Maillet. Cette adaptation réussie de Catherine Schaub retrace la vie tumultueuse de Natalie Wood disparue tragiquement en mer le 29 novembre 1981. Pour ce seule en scène mené tambour battant, Elsa Zylberstein signe là une performance étonnante en incarnant une Natalie Wood plus vraie que jamais.

SPLENDOUR SITE

Une vidéo représentant les flots qui ont emporté Natalie Wood revient inlassablement nous rappeler ce tragique événement. Pataugeant dans les eaux profondes au large de l’ile de Santa Catalina, Natalie Wood convoque ses souvenirs où abonde un flot de réminiscences où la frustration et la tristesse envahissent tout son être.

Tous les événements de sa vie nous sont jetés avec violence en pâture. La mise en scène de Catherine Schaub précise et exigeante permet à Elsa Zylberstein de nous proposer une partition de jeu proprement étourdissante. Elsa Zylberstein nous dévoile toute la vacuité de la vie de cette grande actrice américaine. De son enfance malheureuse auprès d’une mère autoritaire et cruelle à son ascension fulgurante, Natalie Wood traverse une existence dépourvue d’amour. Les souvenirs reviennent en mémoire avec leur lot de disputes et d’invectives que Robert Wagner et Natalie Wood partageaient quotidiennement. Les derniers moments, en compagnie de Christopher Walken, son amant, et de Richard Wagner à bord du Splendor, sont revécus avec une acuité d’autant plus forte que le dénouement tragique s’amorce.

Cette vie, dont nous recevons les bribes, se déroule à un rythme effréné à l’instar de la vie de Natalie Wood. Elsa Zylberstein, solaire, nous donne la force de croire en un destin meilleur pour son personnage, autre que celui qui avait bouleversé le monde entier à l’annonce de sa disparition. Elle nous fait entrevoir cette petite fille pleine de rêves qui aspirait tant à l’amour. Il nous reste cette pointe de frustration mâtinée de mélancolie face à ce destin brisé. Un spectacle magnifique !

Laurent Schteiner
 
Splendour de Géraldine MAILLET
Mise en scène : Catherine SCHAUB
Avec Elsa ZYLBERSTEIN
Musique originale Splendour : Benjamin BIOLAY
Théâtre de Paris
15 rue Blanche
75009 Paris
www.theatredeparis.com
du mardi au samedi à 19h00

Laurent Schteiner