Articles

évènement : Festival Péril Jeune

Par Audrey Jean, le 24 septembre 2014 — Confluences, péril jeune — 2 minutes de lecture

Le festival Péril Jeune : donner place et parole à la jeune création.
Péril Jeune revient pour la 7ème année consécutive du 27 septembre au 4 décembre 2014.
Plus de 2 mois de festival pour découvrir 31 propositions artistiques portées par de jeunes équipes, collectifs, autrices, auteurs, metteur-se-s en scène, comédien-ne-s, danseur-se-s, performeu-se-s, écrivain-ne-s, réalisateur-trice-s, plasticien-ne-s, musicien-ne-s…

thumb_33e032c958c51e3530dbc5680d05e5ce

Pourquoi un festival Péril jeune ? Et pourquoi pas un festival Péril vieux ? Voilà qui sera fait, cette saison-même. Et comme Péril jeune  a lieu à l’automne, la première édition de notre Péril vieux  aura lieu, tout naturellement, au printemps 2015. Clin d’œil ? Pas seulement…
Confluences a créé Péril jeune parce que les «jeunes» artistes connaissent des problèmes spécifiques liés au fait de ne pas appartenir – pas encore ? – à cette caste. Cloisonnement, difficulté d’accès aux scènes, difficulté d’être vu-e-s, entendu-e-s par l’institution, précarité… Et si nous créons cette saison Péril vieux , c’est que les «vieux» artistes connaissent souvent les mêmes difficultés : Cloisonnement, difficulté d’accès aux scènes, difficulté d’être vu-e-s, entendu-e-s par l’institution, précarité… avec en plus, un regard dédaigneux du milieu pour celles et eux qui seraient désormais « has been ».

A Confluences, on agite le monde et le monde s’agite. On est petits et pas très costauds, même plutôt très fragiles ces derniers temps. Lorsque ce 7ème festival Péril jeune s’achèvera nous saurons si nous disparaissons ou s’il nous est accordé un sursis. Nous sommes bien placés pour savoir que la place de «l’autre», du «précaire», du «lieu fragile indépendant» permet d’échapper aux autoroutes esthétiques et idéologiques, pour créer des espaces de liberté et d’invention. Si Péril jeune occupe désormais une place importante dans notre saison, c’est que ce qui se fabrique sur les jeunes scènes nous semble vital pour le présent et l’avenir du spectacle vivant, par ce que cela apporte de renouvellement des enjeux de la création, par la nécessité d’être reliés au monde et à son mouvement perpétuel.

Toutes les informations et le programme complet du festival sur le site de Confluences 

http://www.confluences.net

Audrey Jean