Articles

évènement : Le Point Virgule fait Bobino

Par Audrey Jean, le 18 juin 2014 — bobino, Dumontet, Fary, Point Virgule, Vérino — 3 minutes de lecture

Une fois n’est pas coutume nous ouvrons nos colonnes à la scène humoristique parisienne puisque se tenait récemment la 7 ème édition du grand gala du Point Virgule. Trois soirées exceptionnelles où dix artistes de cet incontournable temple de l’humour prennent possession de deux salles emblématiques l’Olympia et Bobino. Nos abdominaux s’en souviennent !

 
le-point-virgule-fait-l-olympia-et-bobino_5629Cette édition se distinguait quelque peu des précédentes dans la mesure où elle avait pour fil conducteur l’expression corporelle. Les artistes s’en donnait donc à cœur joie pour faire ça et là quelques démonstrations de leurs talents complémentaires. Soulignons d’ailleurs la prestation de la danseuse Céline Lefevre qui nous a proposé des performances tout au long de la soirée, performances ludiques et drôles dans lesquelles elle met en scène l’univers très codifié du hip-hop. Les sketchs des humoristes s’enchainaient ainsi autour de ce fil rouge très intéressant sur le plan visuel et qui conféra à l’évènement une dimension supplémentaire. Séduisant maître de cérémonie Ben mena une nouvelle fois le bal à la perfection, n’oubliant pas lors de transitions particulièrement bien orchestrées de nous gratifier de son flegme habituel. 
 
Vitrine de la saison du point virgule, la distribution de la soirée était très éclectique comprenant les sketchs d’artistes bénéficiant d’ores et déjà d’une belle couverture médiatique mais également certaines révélations dont les prestations lors du gala laissent présager d’une carrière bien lancée. C’est définitivement le cas de Bouchra véritable pile électrique qui nous a conté avec dérision ses problèmes capillaires et autres tracas du quotidien. Antoine Schoumsky a lui aussi séduit l’ensemble du public avec ses personnages dérangés et une écriture particulièrement fine. Irrésistible Christine Berrou nous a débité l’air de rien les pires horreurs de sa petite voix fluette et Farid Chamekh  nous a prouvé qu’il était un artiste extrêmement complet utilisant de multiples façons son corps (et son nez!) lors de son sketch. Retenez bien ses quelques noms vous n’avez pas fini d’en entendre parler,  à l’instar de ceux que l’on ne présente plus. Fary a ouvert le premier la succession hilarante de sketchs. Cynique jusque dans son propre style vestimentaire ce trash dandy a déjà tout d’un grand, parfait équilibre entre interprétation précise et écriture ciselée. L’imitation n’était pas en reste avec Marc-Antoine Le Bret qui renouvelle le genre avec intelligence. Exit le côté un peu ringard de l’exercice il nous offre une succession impressionnante de voix imitées avec talent. Tano nous gratifia également de son insolence à toute épreuve et cerise sur le gâteau d’une belle prestation à la batterie. Enfin Vérino clôturait la soirée, les aventures de ce jeune papa bourré de charme finirent d’achever nos abdominaux largement sollicités par les nombreux fous rires de la soirée.  
Saluons cette année encore la qualité de la production engagée, le spectacle était de haut vol. Suivez de près les actualités de ces artistes, vos zygomatiques vous remercieront à coups sûrs ! 
 
Audrey Jean 
7 ème édition 
Avec Vérino, Fary, Marc-Antoine Le Bret, Tano, Bouchra, Christine Berrou, Antoine Schoumsky, Farid Chamekh, Celine Lefevre et Ben
 
Le Point Virgule 
Direction Jean-Marc Dumontet 
7 rue Sainte Croix de la Bretonnerie 
75004 Paris 

Audrey Jean