Articles

événement : "Monuments en mouvement" Yoann Bourgeois entre au Panthéon avec "La mécanique de l'histoire"

Par Audrey Jean, le 6 octobre 2017 — CCN2, Cirque, Monuments en mouvement, Pantheon, Théâtre de la Ville, yoann bourgeois — 3 minutes de lecture

À l’occasion de l’opération « Monuments en mouvement » et de la programmation Hors les murs du Théâtre de la Ville, Yoann Bourgeois dispose d’une carte blanche au coeur d’un monument emblématique et auréolé d’une puissance presque cosmique, le Panthéon. L’acrobate grenoblois investit les lieux avec toute l’inventivité et la magie qui le caractérisent, le spectacle représente en effet un équilibre parfait entre poésie céleste, physique quantique et performance circassienne de haut-vol. Un instant d’une beauté rare dont les spectateurs se sentent indéniablement privilégiés.

« La mécanique de l’histoire, une tentative d’approche d’un point de suspension » prolonge la recherche utopique de Yoann Bourgeois autour de l’équilibre et des forces élémentaires. Il installe ici au sein même du Panthéon quelques-uns de ses dispositifs impressionnants et d’une créativité hypnotisante. Quatre thématiques sont ainsi délimitées sous la nef du Panthéon, Énergie, Inertie, Trajectoire, et Équilibre. Il s’agira pour le spectateur, après un prologue fascinant autour de la figure centrale du pendule de Foucault, de déambuler au gré de ses petites formes, rencontrant ça et là les équilibristes émérites et autres acrobates de Yoann Bourgeois, chacun racontant une histoire, une rêverie différente. L’ensemble est particulièrement bien scénographié, les numéros s’enchainent avec précision et un sens parfait du temps, finissant exactement au même moment sans jamais empiéter sur l’une ou l’autre des atmosphères. L’exposition est ainsi réellement vivante, le spectacle est en mouvement, transformant le Panthéon en personnage actif de ce jeu l’ancrant  dans une forme de mystère, d’excitation jubilatoire et hypnotique. Le public ne s’y trompe pas et lorsque la grande porte s’ouvre, les voix et les conversations se font soudain plus basses, les regards et les chuchotements trahissent l’impatience de tous. Si l’on connait déjà certaines des folles structures utilisées dans les précédentes créations de Yoann Bourgeois comme le trampoline ou la plate-forme tournante, les numéros eux sont retravaillés spécialement pour l’occasion afin que connaisseurs ou néophytes soient entraînés avec la même force dans cette exploration. L’aventure est douce et enveloppante, minimaliste et immense, d’une beauté pure et d’une poésie sidérante. Alors oui, osons le dire, à Yoann Bourgeois et ses artistes, pour ce voyage rare la patrie reconnaissante. Longtemps ces sublimes images de corps en mouvements, ces sons lancinants de respirations suspendues, ces tentatives fulgurantes d’équilibre utopique nous poursuivront, longtemps cette délicatesse nous fera rêver, voler peut-être.

Audrey Jean

« La mécanique de l’histoire, une tentative d’approche d’un point de suspension »

Dans le cadre de l’opération Monuments en Mouvement du centre des Monuments Nationaux et de la programmation Hors les murs du Théâtre de la Ville

Conception, scénographie et mise en scène Yoann Bourgeois

Avec : Yurié Tsugawa, Yoann Bourgeois, Damien Droin, Emilien Janneteau, Lucas Struna, Élise Legros, Jean-Yves Phuong, Sonia Delbost-Henry, Estelle Clément-Béalem et Raphaël Defour

Au Panthéon jusqu’au 14 Octobre  

Audrey Jean