Articles

Festival d'Avignon : J'ai tout

Par Audrey Jean, le 21 juillet 2014 — Christophe Laparra, J'ai tout, Theatre du Centre, Thierry Illouz — 2 minutes de lecture
Christophe Laparra se livre à une performance d’acteur impressionnante avec « J’ai tout » actuellement au Théâtre du Centre. Ecrit par Thierry Illouz ce monologue animal déverse en flots ininterrompus la détresse d’un homme en perdition. Un cri de colère déchirant sous une apparente arrogance ! 
 
Cie THEATRE DE PAILLE
Un plateau presque vide, lieu indéfini qui permet une projection totale dans l’univers oppressant de Thierry Illouz. Est-ce le hall d’une gare par une nuit déserte ou est-ce un recoin sombre du cerveau torturé de cet homme ? C’est en tous les cas le lieu d’un combat violent, brutal, un combat que cet homme qui a tout mène avec force contre lui-même. L’œil nerveux, le corps frénétique, Christophe Laparra maintient une tension dangereuse durant 1H10, on le sent prêt à laisser exploser sa haine du monde. Mais cette violence contenue, cette envie d’en découdre est en réalité tournée contre lui-même et l’on sombre à chaque minute un peu plus, avec lui, dans une schizophrénie angoissante. Tout son dédain prend alors une dimension terrifiante et nous laisse un goût de fiel de plus en plus persistant, l’atmosphère se trouble autant que son regard s’abîme. Le déni grandissant finit par mettre le spectateur presque mal à l’aise, il a tout mais nous voyons bien qu’il n’a rien. On pourrait regretter  quelques répétitions dans le texte, l’ensemble aurait certainement gagné en puissance s’il avait été resserré. La performance poignante de Christophe Laparra parvient cependant à balayer rapidement ces petites baisses de rythme. 
 
Audrey Jean 
 
« J’ai tout » de Thierry Illouz 
 
Mise en scène et interprétation Christophe Laparra 
 
Festival d’Avignon 
Théâtre du Centre à 12H50 
13 rue Louis Pasteur 

Audrey Jean