Articles

Festival de Turin : Teatro a corte : PicNik

Par Laurent Schteiner, le 22 juillet 2014 — Festival de turin, teatro a corte — 2 minutes de lecture

Ce spectacle créé par la compagnie Roberta DC nous propose un déjeuner sur l’herbe étonnant, dont les racines bibliques n’échappent à personne, dans les appartement du château d’Aglié. Les protagonistes de ce spectacle, loin de recréer les conditions idylliques du jardin d’Eden nous font une proposition loufoque et sauvage !

Une femme dispose sur l’herbe une nappe afin de jouir de son déjeuner. Non loin se tient un bosquet qui a la particularité de se déplacer et de se rapprocher d’elle. Cet arbre, habité par un homme, s’avance à tâtons afin de pas effrayer la belle. La rencontre semble se dérouler sous les meilleurs auspices. Ne sachant que faire, ils tentent tous deux d’exister à travers le monde animal. Mais très vite, la fonction séductrice de l’homme reprend le dessus.

2775-Copyright-Roberta_DC-2012

Le désir mal canalisé l’amène à vouloir « déguster » sa partenaire entre deux tranches de pain de mie tel un hamburger avec force sauce tomate ! Gageons qu’il gagne en maturation afin de s’élever malgré le cruel épisode de la pomme qui l’amène à quitter ce paradis.

2754-Copyright-Roberta_DC-2012

Cette allégorie jouissive ramenée à une époque ancestrale constitue une fort belle proposition dans le cadre de ce festival.

Laurent Schteiner

PicNik  / Object III de Barbara Mavro Thalassitis  et Erwin Wauters

Chorégraphie et costumes : Barbara Mavro Thalassitis
Lumières : Laurence Haloy
Musique et design sonore : Luc Vertige

Laurent Schteiner