Articles

Festival Off d'Avignon : "Ma folle Otarie" à 14H au Théâtre des Halles !

Par Audrey Jean, le 4 juillet 2016 — Brice Hillairet, Ma folle otarie, Off Avignon, Pierre Notte, Théâtre des Halles — 3 minutes de lecture

Qu’il est  joli, qu’il est poétique et délicat le monde imaginaire de Pierre Notte dans cette fable magistralement incarnée par Brice Hillairet. « Ma folle otarie » est un conte drolatique, un petit bijou de finesse qui dessine dans une mise en scène simplissime une folle aventure. Ce seul-en-scène est à découvrir jusqu’au 18 juin au Théâtre de Belleville et il connaitra, à n’en pas douter, un beau succès au Théâtre des Halles en Avignon cet été !

Visuel 2 ?? Hennette

C’est l’histoire d’un homme invisible, un homme qui ne vit rien, un homme d’une tiédeur affligeante. Il ne lève jamais la voix, ne s’indigne pas, ne se passionne ni ne s’enflamme jamais, pour rien. Un homme transparent. L’amour, il ne connait pas même s’il a bien cru en ressentir un premier frisson lors d’un échange épistolaire. Malheureusement la belle s’est abîmé dans l’océan à bord d’un avion sur le chemin de leur première rencontre, laissant l’homme dans sa mollesse avec pour seul souvenir le doute d’avoir peut-être vaguement éprouvé quelque chose. Pourtant un beau jour, sans aucune explication, quelque chose enfin lui arrive. Quelque chose d’énorme. Quelque chose de monstrueux. Ses fesses se mettent à grossir, à l’infini, grossir jusqu’à l’empêcher de s’asseoir, grossir encore, grossir jusqu’à lui permettre de traverser des mers, grossir toujours, mais lui faire vivre des aventures incroyables. La métamorphose est totale, l’étrange transformation physique de départ bouleverse et finit par agir en profondeur, la mystérieuse évolution du corps prend une tournure de véritable quête initiatique. Les prémices d’une reconstruction, le goût délicieux et surprenant d’une autre vie possible, une aventure épique qui permettra enfin à l’homme transparent d’exister. L’écriture de Pierre Notte révèle ici des trésors de poésie, le texte est d’une fluidité remarquable rehaussée par l’interprétation au cordeau de Brice Hillairet. La performance de l’acteur est d’autant plus impressionnante que la mise en scène se fait discrète jouant uniquement sur la posture du corps ou la lumière pour figurer les étapes de la transformation. Un double travail d’orfèvre donc qui laisse au spectateur toute la place pour imaginer les folles péripéties de ce héros malheureux et attachant, toute la place pour rencontrer lui aussi cette folle otarie, celle qui sauve les âmes perdues en chemin.

Audrey Jean

« Ma folle otarie » texte et mise en scène de Pierre Notte

Avec Brice Hillairet

Théâtre des Halles à 14H

Audrey Jean