Articles

Festival Phénix : « Chaplin 1939 » de Cliff Paillé

Par Laurent Schteiner, le 14 juin 2021 — 3 minutes de lecture

Le Phénix Festival nous a récemment proposé une pièce passionnante de Cliff Paillé mêlant la petite et la grande Histoire, Chaplin 1939. Cliff Paillé a choisi ce moment charnière de la vie de Charlie Chaplin afin de mettre en exergue son engagement militant et son aspect visionnaire. Cette étape-clé signera également la fin déchirante de son personnage fétiche, Charlot.

En 1939 Charlie Chaplin, après avoir défendu dans tous ses films la veuve et l’orphelin en dénonçant l’injustice, la misère et l’exploitation ouvrière, décide cette fois de s’attaquer à Hitler. Ce tyran qui a osé voler la moustache de Charlot. C’en est trop ! Ce projet visionnaire et ambitieux semble marquer également la fin d’une époque du cinéma muet. L’objectif est tourner en ridicule ce despote à l’orée de la seconde guerre mondiale. S’investissant plus que de raison, Chaplin fait fi des résistances que lui oppose son frère. Sa passion amoureuse pour Paulette Goddard connait également des tumultes. Toutes ses forces se tournent résolument vers cette nouvelle création. Si le cinéma parlant signe l’arrêt de mort du muet, il sera aussi celui de son personnage fétiche, Charlot. Ce personnage lui avait permis de se reconstruire après une enfance très malheureuse. Ce double devient paradoxalement un obstacle à sa création. Si le dictateur marque l’apogée de sa réussite et de son art, il connaitra une phase déclinante. Ses idées progressistes et la suspicion du gouvernent américain créeront plus tard un frein à sa créativité.

Cliff Paillé a retranscrit à merveille ce moment poignant où Chaplin face à son miroir dit adieu à celui l’a construit et réalisé. Cet instant pathétique marque la fin de son personnage mais également toute une époque du cinéma muet. Romain Arnaud-Kneisky joue avec brio ce Chaplin possédé par la fièvre de la créativité et  son désir d’en découdre avec ce fou furieux qui va plonger le monde dans le chaos. Visionnaire et génial créateur, Chaplin reste celui qui a immortalisé Hitler jonglant avec l’univers. Si les Etats-Unis avaient créé en ces temps troublés les super héros, Charlie Chaplin y avait ajouté Charlot, un héros populaire ancré dans la réalité de son époque. Saluons la performance de ces comédiens qui ont donné du relief à cette très belle pièce. A travers cette biographie, Cliff Paillé nous rappelle l’apport artistique et profondément humaniste de cet artiste hors norme.

Laurent Schteiner

Chaplin 1939 de Cliff Paillé
Mise en scène de Cliff Paillé

avec Romain Arnaud-Kneisky, Alexandre Cattez et Swan Starosta

Copyright : Laurent Sabathé

La pièce sera jouée au Festival d’Avignon  à L’Espace Roseau Teinturier à 14h40

Laurent Schteiner

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.