Théâtre

La femme qui frappe

Par Laurent Schteiner, le 30 septembre 2011 — 2 minutes de lecture

Victor Haïm nous présente actuellement au Ciné Treize Théâtre un « seul en scène » très particulier où la relation fantasmée d’une dactylo pour un auteur médiocre de romans érotiques, nous amène à une profonde réflexion sur la solitude.  A cette occasion, Marianne Soumoy, tourne avec talent une belle page d’une femme qui tente de briser sa solitude alors que monde découvre les premiers pas de l’homme sur la lune.

 

Il serait tentant de lire ce spectacle au premier degré. Mais cette lecture se doit d’être plus fine. Le personnage de Marianne Soumoy, crie son angoisse d’être seule. Elle s’invente un monde, où sa relation fantasmée avec son employeur, un auteur de romans médiocres, lui permet d’exister. Un monde où son ami, dont on voit les jambes allongées, est mort et à qui elle livre ses confessions. Elle est touchante tant sa désespérance est grande. A quoi bon aller sur la lune alors qu’on n’est seul sur terre ! Un simple mouvement d’épaule, à l’annonce de cette nouvelle, suffit au public pour comprendre toute l’étendue de son propre décalage.  

 

L’atmosphère de la pièce est oppressante. Elle est rythmée par la réception des plis adressés par le romancier. Soudain, les spectateurs comprennent davantage, au-delà de la drôlerie du personnage et d’une vie qu’elle visite, tout son désespoir et son angoisse à vivre. Paradoxalement cette part du fantasme qui l’aide à survivre la plonge dans les affres de l’angoisse  la plus folle. On a mal pour son personnage. La scène finale entrevoit sa libération avec surprise et inquiétude. Après tout, on appréhende toujours l’inconnu qui peut nous apporter le meilleur comme le pire. A l’image de cette pièce le public s’en remet à sa propre imagination. Ce qui laisse toute sa saveur à ce spectacle.

 

Laurent Schteiner

 

La femme qui frappe de Victor Haïm

Mise en scène de Victor Haïm

Avec Marianne Soumoy

 

Ciné Treize Théâtre

1 ave Junot

75018 paris

Loactions : 01 42 54 15 12

www.cine13-theatre.com

Du 7 septembre au 15 octobre 2011

du mercredi au samedi à 21h30, le dimanche à 15h30

 

 

Laurent Schteiner