Articles

Theatre : La machine à explorer le temps

Par Laurent Schteiner, le 14 décembre 2012 — Alhambra, H.G. Wells, jeune public, Sydney Bernard, théâtre — 2 minutes de lecture

Après 20 000 lieues sous les mers, la Compagnie bretonne L’Imaginaire Théâtre présente La machine a explorer le temps, œuvre majeure de la littérature d’anticipation, signée H.G Wells. A grand renfort d’ingéniosité et de trouvailles scénographiques, le spectacle nous transporte dans un univers onirique riche en rebondissements.

 

 Un scientifique vivant à l’époque victorienne fabrique une machine à explorer le temps et voyage loin dans le futur, en l’an 802 701. Il s’aperçoit alors que la race humaine s’est divisée en deux espèces, les « Elois », jeunes et beaux oisifs vivant à la surface, et l’autre sous terre, les « Morlocks », sorte de singes blancs aux yeux rouges. Quand sa machine est volée par le peuple souterrain, il doit risquer sa vie pour retourner dans son époque. Il découvre alors le terrible secret de cet apparent paradis.

 

Satire sociale, l’oeuvre prédit un funeste destin à l’humanité : une régression intellectuelle et morale irréversible, triste conséquence de l’absurdité de sa structure sociale. Cette histoire devient avec la mise en scène de Sydney Bernard un conte épique et fabuleux. L’énergie déployée par le duo acteurs-narrateurs, le décor « vivant» évoluant au gré de l’action, et la musique titillant l’imaginaire, tout concourt à donner corps et émotion à cette pièce www.alhambra-paris.comfantasmagorique.  Si le spectacle se destine d’abord aux plus jeunes, les grands enfants avides d’histoires fantastiques y trouveront leur compte.

 

Autant de raisons de voyager sans crainte à travers le temps et d’explorer les recoins de notre imaginaire.

 

Sabrina Amghar

 

La machine à explorer le temps d’après l’oeuvre de H.G Wells

Traduction, adaptation et mise en scène : Sydney Bernard

 Avec Sydney Bernard et Thierry Le Gad

 Musiques originales : Chapelier fou
Création du décor : Patrick Chemin
Création Lumière : Laurent Fallot 

Alhambra
21 rue Yves Toudic – 75010 Paris
Réservations : 01 40 20 40 25
Du 25 octobre 2012 au 17 mars 2013 à 19h00
www.alhambra-paris.com

 

Laurent Schteiner