Articles

La pitié dangereuse

Par Audrey Jean, le 14 août 2012 — Lharmattan — 2 minutes de lecture

L’Harmattan en partenariat avec Le Lucernaire mettent à l’honneur Stefan Zweig avec cette adaptation de « La pitié dangereuse » par Elodie Menant. Rappelons qu’une création autour de ce texte est actuellement à l’affiche du Lucernaire jusqu’au 30 septembre.

 

1913, dans une ville de garnison autrichienne, le riche M. Kekesfalva organise un bal costumé en l’honneur de sa fille, Edith, paralysée. Lors de cette soirée, la demoiselle rencontre Anton Hofmiller, jeune lieutenant de cavalerie. Pris de compassion pour elle, l’officier lui tient compagnie et les visites se succèdent. Edith en tombe follement amoureuse. Comment réagir face à cet amour ? Quelles sont les limites et les dangers de la pitié ?

 

« Edith : pourquoi êtes-vous venu presque quotidiennement me voir ? Ce n’était que pour le luxe du château ?
Anton : Non pas du tout voyons ! J’aime nos parties d’échecs et nos discussions…Je sais qu’en plus ça vous distrait, c’est mieux que de rester seule dans cette grande demeure.
Edith : Bien. Vous venez me distraire ! Comme on distrait un enfant qui s’ennuie. Je suis l’enfant. Que croyez vous ? Que je suis pieds et poings liés ? Je n’ai besoin de personne, et encore moins de vous ! »

 

Retrouvez notre critique de la pièce « La pitié dangereuse » mise en scène par Stéphane Olivié Bisson actuellement au Lucernaire

http://théatres.com/2012/06/la-pitie-dangereuse/
 
Audrey Jean
« La pitié dangereuse » d’après le roman de Stefan Zweig
adapté par Elodie Menant
ISBN 978 2 296 96646 8
8€
L’Harmattan
5-7 rue de l’Ecole Polytechnique
75005 Paris

Audrey Jean