Articles

La vie, je l'agrandis avec mon stylo

Par Audrey Jean, le 10 juillet 2012 — Editions Théâtrales — 3 minutes de lecture

Les éditions Théatrales, en collaboration avec le Théâtre du Pélican nous présente un objet littéraire hors du commun « La vie, je l’agrandis avec mon stylo ». Fruit passionnant de divers ateliers d’écriture proposés à des adolescents et jeunes adultes, il regroupe leurs productions mais aussi les réflexions sur la jeunesse et l’engagement de divers penseurs, écrivains ou encore psychologues. En intermède, on retrouve le reportage graphique de Gabrielle Piquet qui nous permet de prendre un peu de recul sur ces travaux.


« Mon écriture est particulière parce que j’agrandis toutes les choses. Tout avec un grand T. Mon stylo doit se sentir vidé tous les jours tant j’agrandis les choses mêmes les toutes petites. Tout petit avec un petit t. J’aime écrire. Pourquoi, je ne sais pas. Quand j’écris et que l’on me relit, on me dit que j’écris trop petit. Parfois j’aimerais raccourcir les choses. Par contre, la vie, je fais tout pour l’agrandir. La vie, je l’agrandis avec mon stylo. Dans le monde de l’écriture, la vie est infinie. »

 

Construit en trois parties, cet ouvrage nous livre tout d’abord les échantillons des créations de 400 enfants et adolescents. Ils furent dirigés au cours de ces ateliers par 5 auteurs de théâtre : Michel Azama, Jean-Pierre Canet, Françoise du Chaxel, Lise Martin et Dominique Richard. Les textes résultant de ces séances sont ici mis bout à bout, en vrac, comme une gigantesque profusion de mots mettant l’accent sur l’incroyable capacité d’écriture de ces jeunes. Abordant spontanément différents thèmes et des formes très diverses, les écrits font parfois preuve d’une poésie surprenante et d’une profondeur bouleversante pour de si jeunes auteurs.


« Christian Duchange : Disons-le comme une chance ; l’adolescence est théâtre et il est à souhaiter que le théâtre, quant à lui, reste adolescent. »

 

Le regard que pose l’illustratrice Gabrielle Piquet nous permet de comprendre un peu mieux le processus de création lors de ces ateliers. Observant avec recul les adolescents, elle apporte un point de vue plus objectif sur la rencontre entre les auteurs et les élèves, nous montrant les difficultés rencontrées de part et d’autre. La dernière partie de l’ouvrage revient sur les auteurs en résidence au Théâtre du Pélican, nous apportant plus précisément leurs visions de l’engagement des jeunes ainsi que des extraits de leurs textes. Pour compléter cette réflexion collective, metteurs en scène, enseignants, philosophes nous livrent un chassé-croisé de pensées autour de l’émancipation de la jeunesse par l’écriture ou la pratique artistique.

Un livre original et complet à ne pas manquer !

 

Audrey Jean

 

« La vie, je l’agrandis avec mon stylo 
L’engagement : écrits de jeunes et réflexions »

Sous la direction de Jean-Pierre Siméon

ISBN 978 2 84260 602 2

15€

Théâtre du Pélican

Les éditions Théâtrales

20 rue Voltaire

93100 Montreuil

www.editionstheatrales.fr

Audrey Jean