Articles

Lancelot, le chevalier de Merlin

Par Audrey Jean, le 9 février 2012 — 3 minutes de lecture

A l’affiche au Théâtre de la Porte St Martin jusqu ‘au 24 Mars, La Compagnie Ecla nous gratifie une fois de plus d’un spectacle original basé sur les œuvres de Chrétien de Troyes et de Geoffroy de Monmouth intitulé « Lancelot, le chevalier de Merlin ». Cette création captivante retraçant le parcours épique de ce grand nom de la chevalerie séduira sans conteste les enfants à partir de 10 ans et ravira les passionnés d’aventures médiévales.


La fée Vivianne élève dans le secret Lancelot avec pour but ultime d’en faire un valeureux chevalier de la Table Ronde. Le sorcier Merlin veille de loin sur la destinée du jeune homme doué mais fougueux. Adoubé par le roi Arthur, Lancelot tombe aussitôt fou amoureux de la reine Guenièvre. Mais Méléagant, chevalier du pays sans retour veut défier le jeune chevalier pour prouver au monde son courage. Ce faisant, il n’hésite pas à enlever la reine pour mieux atteindre Lancelot.


Ce spectacle est avant tout issu d’une écriture collective sous la direction de Quentin Defalt. L’originalité du texte résulte de la fusion de « Lancelot ou le chevalier de la charrette » et de « La Vie de Merlin ». Empruntant au premier la figure du preux chevalier et au second la puissance du druide-magicien, Quentin Defalt part du postulat que Merlin pourrait être au fond le géniteur de Lancelot. La destinée de ce chevalier hors du commun prend alors une dimension supplémentaire emprunte de magie et de mystère.

Comme toujours, la Compagnie Ecla fait preuve de beaucoup de talent quant au choix de l’esthétisme et de la scénographie. Dans un décor rustique composé d’éléments modulables en matériaux bruts, les comédiens évoluent dans des costumes sombres fidèles aux codes de la chevalerie. Les transitions sont rythmés par de sublimes clairs-obscurs qui habillent le spectacle d’une atmosphère ésotérique apportant ainsi beaucoup de crédit aux personnages énigmatiques de Vivianne et Merlin. Enfin quelques habiles effets spéciaux donnent l’illusion parfaite du pouvoir magique du sorcier.

Tout l’imaginaire relatif à la chevalerie est également bien présent. Les vaillants combattants du roi Arthur sont mis en scène avec précision dans des combats d’épée enlevés et nous offrent des tableaux de toute beauté. On retiendra la prestance du Chevalier Gauvin joué par Simon-Pierre Boireau et bien sûr Romain Duquesne très convaincant dans le rôle de Lancelot. Malgré quelques longueurs, ce spectacle est encore une fois à la hauteur de nos attentes et ne tardera sans doute pas à trouver son rythme.

Audrey Jean


« Lancelot, le chevalier de merlin » par Ecla Théâtre
Chrétien de Troyes / Geoffroy de Monmouth

Mise en scène Quentin Defalt

Avec : Julie André, Simon-Pierre Boireau, Xavier Catteau, Juliette Coulon, Romain Duquesne, Jean-Patrick Gauthier, Juan Jimenez, Gaëtan Peau, Victorien Robert, Jonathan Salmon

Crédits Photos : Philippe Rocher

Dimanche 12 Février à 19H
Lundi 13 Février, Lundi 20 Février, Jeudi 23 Février, Mardi 28 Février, Mercredi 14 Mars à 14H30
Dimanche 18 Mars à 19H                                                                       
Samedi 24 Mars à 14H


Théâtre de la Porte St Martin

18 bd Saint-Martin
75010 Paris

Réservations 01 42 72 00 33

http://www.ecla-theatre.com/

Audrey Jean