Articles

Theatre : La nuit tombe

Par Laurent Schteiner, le 9 janvier 2013 — Actes Sud, Bouffes du Nord, sortie, sortir, spectacle, théâtre — 3 minutes de lecture

En collaboration avec le Théâtre de la Colline, les Bouffes du Nord nous présentent actuellement La Nuit Tombe, un spectacle insolite, existentiel et intemporel de Guillaume Vincent qui signe également la mise en scène.  Ce spectacle, inclassable nous conduit aux frontières du possible, au point de rupture qui préfigure la mort. Un lâcher prise qui transcende tous les fantasmes de ces personnages qui vivent ce moment de dépression avec intensité.  Entre fantômes et fantasmes, les personnages se croisent, tissant un ensemble intense et inquiétant. Si ce spectacle interpelle le public,  il risque de le perdre sur la longueur. Le spectacle de Guillaume Vincent est sans conteste un pari audacieux payant.

L’unité de lieu est représentée par une chambre d’hôtel vieillissante qui aurait besoin d’un rafraichissement.  La mise en scène souligne ce lieu de passage anonyme traversé par des couples de nationalités diverses et variés. Les scènes vécues par ces personnages s’inscrivent dans la démesure, dans l’accomplissement de fantasmes puisqu’ils sont au bord du gouffre. Elles se suivent et parfois se renvoient l’une à l’autre.

 

Guillaume Vincent, nourri par une culture cinématographique de films fantastiques, nous pousse dans nos derniers retranchements en nous conduisant sur des chemins peu empreintés allant de l’adaptation d’un conte d’Andersen à des scènes irréelles et décalées. Tout est poussé à l’extrême, violent, âpre et fort comme l’amour. Un amour qui abandonne les êtres qui s’aiment. Ou bien ne serait-ce pas l’inverse ?  Tout est d’un même tenant et tout se tient. La mort rode et engloutit tout sur son passage : les espérances et les souvenirs.

La scénographie est belle et fluide. Les effets spéciaux qui rappellent les films d’horreur sont inattendus et inquiétants. Le fantastique s’impose à nous sans jamais se montrer. Ce qui renforce son caractère intrinsèque. Le jeu des comédiens est excellent. Jouant avec une grande générosité, leur authenticité est criante et accentue le propos du spectacle. Un spectacle étonnant à découvrir !

Laurent Schteiner

La nuit tombe de Guillaume Vincent
Mise en scène de Guillaume Vincent

Avec Francesco Calabrese, Emilie Incerti Formentini, Florence Janas, Pauline Lorillard, Nicolas Maury, Susann Vogel
Avec les voix de Nilita Gouzosky et Joahn Argenté et les visages de Thibaut-Théodore Babin et Io Smith

  • Dramaturgie : Marion Stoufflet
  • Scénographie : James Bandilly assisté d’Emilie Marc et Alice Roux
  • Lumières : Niko Joubert
  • Musique : Olivier Pasquet
  • Son : Géraldine Foucault
  • Costumes : Lucie Ben Bâta et Guillaume Vincent
  • Conception marionnette : Bérangère Vantusso
  • Réalisation marionnettes : Einat Landais, Carole Allemand et Nathalie Régior
  • Vidéo : Thomas Cottereau
  • Images : Damien Maestraggi
  • Coiffures et maquillages : Justine Denis
  • photo : © Elizabeth Carecchio

 

Théâtre des Bouffes du Nord
37 bis, bd de La Chapelle
 75010 Paris.

www.bouffesdunord.com

 Le texte de cette pièce est disponible chez Actes Sud-Papiers
Prix conseillé : 14 €
 
 
 
http://www.actes-sud.fr/catalogue/pieces/la-nuit-tombe

Laurent Schteiner