Articles

L'Arche éditeur : La visite de la vieille dame

Par Audrey Jean, le 3 avril 2014 — arche éditeur, Friedrich Dürrenmatt, La visite de la vieille dame — 3 minutes de lecture
Tout récemment monté à la Comédie Française dans une mise en scène de Christophe Lidon “La visite de la vieille dame” est la pièce la plus jouée de Friedrich Dürrenmatt. L’Arche éditeur nous propose de la redécouvrir avec cette traduction de Laurent Muhleisen pour notre plus grand plaisir. Ecrite en 1955 cette farce féroce décortique le mécanisme de la corruption au travers d’une galerie de personnages truculents et totalement modernes. A lire sans plus attendre !
 
la-visite-de-la-vieille-dame
“La ville fait des dettes. Avec les dettes, le bien-être augmente. Avec le bien-être, la nécessité de me tuer. »
 
Güllen est une ville de province dévastée. Usines et commerces ont fait faillite les uns après les autres et la population toute entière est endettée jusqu’au cou. Seule lueur d’espoir la venue de Claire Zahanassian, enfant du pays devenue riche à millions. Si elle promet de sauver la ville en lui octroyant un milliard, son geste n’est pas totalement gratuit. En échange elle veut la tête d’Alfred, son premier amour qui l’a abandonné enceinte et contrainte à l’exil par sa trahison. Lentement le piège se referme autour du pauvre homme alors que la convoitise prend possession de Güllen.
 
“Le Maire : La donation de Madame Claire Zahanassian est acceptée. A l’unanimité. Pas par amour de l’argent,
Toute la commune : Pas par amour de l’argent,
Le Maire : Par amour de la justice.
Toute la commune : Par amour de la justice. 
Le Maire : Et parce que notre conscience l’exige.
Toute la commune : Et parce que notre conscience l’exige. »
 
On comprend aisément pourquoi cette pièce fait l’objet de nombreuses créations, d’une construction imparable le crescendo dramatique se noue progressivement autour du personnage d’Alfred tandis que la situation devient de plus en plus ironique. La vengeance d’une femme humiliée est sans appel : Claire Zahanassian ne connait que trop le pouvoir de l’argent, elle qui en possède à ne plus savoir qu’en faire. Elle a acquis, au fil des années à ruminer sa revanche, la certitude que tout s’achète et qu’elle pourra sans mal se payer la mort de l’homme qui l’a fait souffrir. Créature en apparence excentrique dotée d’une suite des plus extravagantes, la vieille dame sait soigner ses effets et débarque à Güllen avec panthère noire, duo de vieux aveugles, cercueil, et mari numéro 8. Le ton est donné, les dialogues sont drolatiques tout en posant un regard incisif sur une société déshumanisée et rongée par l’appât du gain. Une société en quête de justice mais la justice des hommes est-elle fiable ? Incroyablement actuel ce texte sera à coup sûr une  pièce de choix dans votre bibliothèque ! 
 
Audrey Jean 
 
“La visite de la vieille dame” de Friedrich Dürrenmatt
Traduction de Laurent Muhleisen
 
ISBN 978 2 85181 829 4 
13€
 
L’Arche éditeur 

Audrey Jean