Articles

"Le joueur d'échecs" de Stefan Zweig au théâtre du Lucernaire !

Par Laurent Schteiner, le 19 février 2016 — andre salvet, le joueur d'échecs, Lucernaire, stefen sweig, yves kerboul — 2 minutes de lecture

Le joueur d’échecs de Stefan Zweig, qui se joue actuellement au Lucernaire,  fait désormais partie des classiques. La mise en scène épurée d’Yves Kerboul est efficace et maintient un suspense constant d’un bout à l’autre de la pièce. Yves Kerboul revisite cette nouvelle avec brio en s’appuyant sur André Salvet, comédien passionné et talentueux.


La force incontestable de ce récit tient à la représentation de deux itinéraires de vie atypiques aux premières heures de la 2e guerre mondiale. Leur rencontre aussi surprenante soit-elle, s’inscrit dans une réalité totalement destructurante. Ces deux trajectoires de vie se retrouvent autour d’un échiquier lors d’une traversée en paquebot qui les emmène d’Europe en Argentine. Le champion du monde d’échecs, Mirko Czentović, d’origine modeste et redoutable tacticien, affronte un aristocrate, ayant été détenu dans les geôles nazies en Autriche, et qui dispose d’une science quasi mentale de ce jeu. Ce dernier prend rapidement un ascendant sur le champion du monde. Mais peu à peu la patience et la ruse de Mirko Czentović auront raison du génie fulgurant de cet homme dont les années de prison avaient entamé sa résistance.le-joueur-d-echecs
Cette nouvelle bâtie autour du jeu d’échecs traduit aisément les tourments d’une sombre époque dans laquelle le monde va basculer. André Salzet nous installe confortablement sur le paquebot en nous narrant l’histoire de ce voyageur qui se rendant en Argentine fait la connaissance de Mirko Czentović. Il nous enveloppe doucement dans cette histoire en captant totalement notre attention. Nous faisant vivre tous les personnages de cette nouvelle, André Salvet fait plus que de nous livrer une belle interprétation, il y ajoute de la délicatesse et une goutte de raffinement. Le public venu en nombre plébiscite à juste titre ce beau spectacle.

Laurent Schteiner

Le jour d’échecs de Stefan ZWEIG
mise en scène d’Yves KERBOUL
traduction Jacqueline DESGOUTTES

Adapatation d’André SALVET
avec André SALVET

Régie Lumières : Ydir ACEF

Lucernaire
53 rue ND des Champs
75006 Paris

Résevations : 01 45 44 57 34
www.lucernaire.fr

Jusqu’au 13 mars 2016 – du mardi au samedi à 19h, le dimanche à 15h

Laurent Schteiner