Articles

Le journal d'Anne Frank

Par Laurent Schteiner, le 5 octobre 2012 — rive gauche — 3 minutes de lecture


La vidéo du spectacle :

 http://www.youtube.com/watch?v=a7R43ea-W68&feature=player_embedded

 

Le théâtre Rive Gauche, sous la houlette d’Eric-Emmanuel Schmitt, nous présente actuellement une adaptation du Journal d’Anne Frank. Mis en scène de façon magistrale par Steve Suissa, cette pièce émouvante nous plonge dans l’univers quotidien d’Anne Frank durant la dernière guerre. Francis Huster, entouré de comédiens talentueux, nous fait revivre cette page d’histoire avec sobriété, parfois également avec humour et émotion mais sans jamais céder au « pathos ». Ce spectacle magnifique nous transporte tant l’émotion nous dévaste et nous submerge.

 

Otto Frank, revenu des camps, fait les cent pas sur le quai de la gare d’Amsterdam guettant le retour de ses filles, Margot et Anne. Soudain, on lui annonce que ses filles ne reviendront pas. Terrassé de chagrin, il ne peut ouvrir le journal d’Anna. Mais la fatalité est trop dure et la tristesse trop forte pour qu’il ne lise ce journal afin de revivre ces moments de vie avec Anne.

 

Grâce à une mise en scène très fluide, Otto Frank alias Francis Huster, passe du présent au passé et inversement dans une continuité parfaite avec le fil de l’histoire. La scénographie de la cache des Frank est très soignée. Tout est fait pour que le spectateur soit au cœur de cette bouleversante histoire.

 

Roxane Duran est magnifique dans le rôle d’Anne Frank, cet enfant de treize ans à la  maturité si grande pour son âge et dont son fidèle journal en est le témoin. Cette comédienne qui fait ses premiers pas sur scène est juste bouleversante de naturelle et de fantaisie. Anne Frank était là sous nos yeux ! Francis Huster, juste et sobre nous émeut tout simplement par sa simplicité. Charlotte Kady (Madame Van Pels) est incroyable dans un rôle de femme excentrique qui agace son monde.

 

Accompagné en musique par Benny Goodman et Irving Berlin, ce spectacle par sa connotation musicale nous réinstalle dans un  passé insouciant d’avant-guerre. L’optimisme d’Anne Frank  surnage malgré les événements. Sa foi de réussir sa vie est inébranlable. Elle sera écrivain. Tant de pureté et de maturité sont rendues avec finesse et force. On se prend au fil de la pièce, malgré notre connaissance de cette tragédie, à espérer une issue différente favorable tant cette œuvre nous est restituée avec émotion et sincérité.

 

Laurent Schteiner

 

Le Journal d’Anne Frank

 

Une pièce d’Eric-Emmanuel Schmitt

 Mise en scène de Steve Suissa

 Avec Roxane Duran, Francis Huster, Gaïa Weiss, Katia Miran, Charlotte Kady, Yann Babilee Keogh, Bertrand Usclat, Odile Cohen et Yann Goven

 Décor : Stéfanie Jarre

 Lumière : Jérôme Almeras

 Son : Alexandre Lessertisseur

 Costumes : Sylvie Pensa

 

Théâtre Rive Gauche

 6 rue de la Gaité

 75014 Paris

 Locations : 01 43 35 32 31

 www.theatre-rive-gauche.com

 

Laurent Schteiner