Articles

Le journal de Grosse Patate

Par Audrey Jean, le 15 septembre 2012 — Editions Théâtrales — 2 minutes de lecture

Dominique Richard continue de nous surprendre et de nous émouvoir avec sa série de livres pour adolescents publié aux éditions Théâtrales Jeunesse. Après « Hubert au miroir », On suit ici les aventures de Grosse Patate sous la forme d’un journal intime. En donnant la parole à la jeune fille, il permet dans une langue drôle et décomplexée de libérer les angoisses des enfants et de répondre à leurs interrogations sur le monde qui les entoure.

 

Grosse Patate est une jeune fille un peu ronde mais aux joues rebondies qu’on a envie d’embrasser. Elle sait bien qu’elle mange trop Grosse Patate… mais elle aime tellement ça ! Elle se livre dans son journal en toute franchise sur ses états d’âme, le regard des autres parfois si difficile à porter. Elle nous parle aussi de ses amis : Rosemarie qui ne parle jamais, Rémi que tout le monde traite de fille, et le beau Hubert dont elle est amoureuse.

« Grosse Patate se dit que finalement, ce n’est pas si simple d’être quelqu’un. Parfois, on est là mais c’est comme si on était pas là. On essaie de parler mais personne n’écoute. On sourit mais personne ne voit. Heureusement Grosse Patate n’est pas transparente. Quand on ne l’écoute pas, hop, une baffe ! »

 

Dominique Richard réussit au travers d’une écriture inventive à aborder les sujets les plus traumatisants pour les enfants avec un ton léger, presque badin. Grosse Patate dans sa jeune vie est déjà confrontée à tant de difficultés. Il y a le deuil tout d’abord car elle vit seule avec son père et doit se construire avec ce manque cruel, et bien sûr cette différence. Mais en observant ses amis, elle se trouve aussi face à d’autres questionnements sur lesquels elle nous livre son point de vue innocent, sans détour. L’amitié, l’amour, l’homosexualité et surtout la tolérance sont autant de sujets traités avec intelligence dans ce texte court et ludique. Un véritable outil pédagogique pour accompagner les enfants dans leur apprentissage de la vie.

« On ne multiplie jamais les tomates par les bananes. Il faut laisser les tomates avec les tomates et les bananes avec les bananes. Chaque chose à sa place avec son étiquette bien à elle. »

Audrey Jean

 

« Le journal de Grosse Patate » de Dominique Richard

ISBN 978 2 84260 101 0

7€

éditions Théâtrales jeunesse

http://www.editionstheatrales.fr 

Audrey Jean