Articles

"Le Moche" de Marius von Mayenbourg au Théâtre de l'Atalante !

Par Laurent Schteiner, le 6 janvier 2017 — le moche, Marius von Mayenbourg, theatre de l'atalante — 3 minutes de lecture

Marius von Mayenbourg a acquis ses lettres de noblesse théâtrales en s’assurant un succès bien légitime au fil des années. C’est ainsi que le théâtre de l’Atalante programme actuellement Le moche dans une mise en scène aboutie de Nathalie Sandoz  mettant en valeur le texte singulier et original de cet auteur.

Marius von Mayenbourg sonde ici l’âme de nos contemporains dans la recherche effrénée du beau. Ce triomphe de la beauté transposée en un produit de consommation génère un déséquilibre notable de nos valeurs sociétales.

Lette travaillant au sein d’une entreprise industrielle vient de créer un connecteur pour courant fort. Son patron Scheffler lui fait comprendre que son assistant Karlman serait plus à même de vendre ce produit au prochain séminaire. Les raisons invoquées pour ce revirement touchent au physique de Lette. Ce dernier tombe littéralement des nues lorsqu’il s’aperçoit que son environnement immédiat (dont sa femme Fanny) a été tolérant avec son physique jugé disgracieux. Lette n’en revient pas et désire par-dessus tout disposer d’un « beau » physique pour plaire et redevenir performant professionnellement. Mais les sacrifices et la réussite font des jaloux et des émules et plongent notre héros des temps modernes dans un vide abyssal.

Cette fable féroce et grinçante de Marius von Mayenbourg attire notre attention sur les risques encourus par nos contemporains à se livrer à une course ardente et sacrifier tout à la déesse beauté. A vouloir être trop beau, on risque de perdre son âme et sa personnalité.

La mise en scène joue avec une scénographie astucieuse composée d’un plateau tournant qui transporte les personnages dans les différents lieux de cette pièce. Le jeu est bien rythmé et les comédiens prennent plaisir à pousser à l’extrême l’absurdité de cette pièce. Tous les comédiens sont excellents et réussissent à traduire avec force le message de l’auteur qui appelle à se libérer des carcans que notre société nous impose et prôner la singularité. Ils bénéficient d’une présence scénique qui enlève totalement le propos de cette œuvre. Un spectacle électrochoc à ne pas manquer !

Laurent Schteiner
 
Le Moche de Marius von MAYENBOURG
Mise en scène de Nathalie SANDOZ
Avec Nathalie JEANNET, Gilles TSUCHDI, Raphaël TSCHUDI et Guillaume MARQUET

  • Scénographie : Neda LONCAREVIC
  • Lumière : Philippe MAEDER
  • Son : Cédric LIARDET
  • Vidéo : Nicolas MEYER
  • Costumes : Diane GROSSET
  • Maquillages : Nathalie MOUSCHNINO
  • © De Facto

Théâtre de l’Atalante
10 place Charles Dullin
75018 Paris
Locations : 01 46 06 11 90
www.theatre-latalante.com

Du 4 janvier au 29 janvier 2017
les lundis, mercredis et vendredis à 20h30
Les jeudis et samedis à 19h00
Les dimanches à 17h00

Laurent Schteiner