Articles

Le repas des fauves

Par Laurent Schteiner, le 1 octobre 2012 — Théâtre Michel — 3 minutes de lecture

Récompensé en 2011 par trois molières (meilleure mise en scène-meilleure adaptation meilleur spectacle du Théâtre privé) Le repas des fauves revient sur les planches du Théâtre Michel, après une tournée triomphale. Adaptée de l’oeuvre de Vahé Katcha, cette pièce, au rythme haletant et à l’humour grinçant, tient toutes ses promesses. Preuve en est que l’on peut faire un succès sans célébrité.
 

Paris, 1942. Un appartement bourgeois parisien abrite un couple sans histoire, Victor, libraire et Sophie, qui fête ses 28 printemps. Quoi de plus naturel que de convier ses amis les plus proches pour célébrer son anniversaire : Pierre,  le militaire, devenu aveugle suite à une blessure de guerre, Vincent, le professeur de philosophie inverti, Françoise, la veuve de guerre, Jean-Paul, le médecin aux relents pétainistes, et le jovial André, oncle de Sophie, l’ homme d’affaire « collabo ». On trinque au champagne, on plaisante, on badine jusqu’à en oublier l’occupation allemande (si ce n’est l’évocation du rationnement). Soudain, le drame frappe à la porte. Sous leurs fenêtres, quelques minutes plus tôt, deux soldats allemands ont été abattus. La Gestapo investit aussitôt l’immeuble et décide, en représailles, de prendre deux otages par appartement. Après de vaines supplications, dans un élan pervers, feint de générosité, le Commandant Kaubach laisse le soin aux convives de choisir parmi eux ceux qu’ils enverront à la mort. La scène se transforme en  théâtre des petites lâchetés ordinaires, et les caractères les plus viles se révèlent à mesure que la tension monte.

Le talent de Vahé Katcha est de nous dépeindre sans complaisance la nature humaine, non sans dérision.  En acceptant ce jeu pervers, les protagonistes se rendent hélas déjà complices d’un acte barbare.

Un huis clos suffocant, tenu par des comédiens irréprochables de justesse, une mise en scène qui restitue avec talent la tension dramatique, tels sont les ingrédients qui rendent cette pièce d’une efficacité redoutable. Et toujours cette question qui nous hante : qu’aurions-nous fait à leur place ?

 

Sabrina Amghar

 

 Le Repas des fauves d’après l’œuvre de Vahé Katcha

Adaptation et mise en scène : Julien Sibre
Assistante mise en scène : Isabelle Brannens

Avec Victoria Caroline, Hedin Stéphanie, Prévost Jérémy, Sibre Julien, Bouana Olivier, Casanova Pascal, Pages Pierre-Jean et Aubin Cyril
Création lumière : Stéphane Loirat

Décor : Camille Duchemin

Costumes : Louise Rapp
Musique originale : Hedinski

Réalisation graphique : Cyril Drouin

A partir du 14 septembre 2012
Du mardi au samedi à 21h
Le samedi à 16h30
Le dimanche à 16h
Réservation  : 01.42.65.35.02
Théâtre Michel
38, rue des Mathurins
75008 Paris
www.theatre-michel.fr

Laurent Schteiner