Articles

"Les bijoux de famille", un seul en scène déjanté de Laurent Spielvogel au Théâtre Le Brady !

Par Laurent Schteiner, le 13 mai 2015 — laurent spielvogel, les bijoux de famille, theatre le brady — 2 minutes de lecture

Laurent Spielvogel, auteur et interprète, nous présente actuellement un seul en scène déjanté, Les bijoux de famille, au théâtre Le Brady. Ce seul en scène bien ficelé fleure bon l’autobiographie où l’auteur nous dépeint une galerie de portraits familiaux qu’il croque avec plaisir.


Si on se penche sur la vie de Laurent Spielvogel, on note qu’il s’est heurté à deux « handicaps », sa judéité et sa gay-attitude. Se replongeant avec dérision dans son enfance, il nous présente les membres de sa famille avec un humour corrosif et décalé. Son attirance et sa passion pour de grandes chanteuses (Marlène Dietrich ou encore Barbara) le portent vers une voie qui n’est pas du tout du goût de son père.

Laurent Spielvogel

De la religion à la famille juive jusqu’à son coté « artiste », tout y passe. De de Gaulle à Giscard d’Estaing, de Barbara à Sylvie Vartan. Une vie traversée aussi par un rabbin prosélyte, une grand-mère volubile, un prof de théâtre « encourageant », une femme de ménage analysée, un petit ami récalcitrant et des parents… très parents.
Sa galerie de personnages étincelle tels Les Bijoux de Famille qu’il nous dévoile en 20 tableaux et 18 carats. Les sketchs comiques ou tranches de vie délirantes s’enchainent rapidement et sont croquées à pleines dents par un artiste qui brille par sa finesse. Mais qu’on ne s’y trompe pas, tout est réaliste et ordinaire à la fois. Certaines scènes rappelleront à certains bien des souvenirs ou des moments de « déjà vu ». A travers son humour et sa tendresse, Laurent se dévoile ici avec une pudeur et un magnifique sens du show.

Laurent Schteiner
 
Les bijoux de famille de Laurent SPIELVOGEL
mise en scène de Jérôme SANCHEZ
Avec Laurent SPIELVOGEL
Théâtre Le Brady
39 rue de Strasbourg
75010 Paris
tel : 01 47 70 08 86
du mardi au jeudi à 20h jusqu’au 28 mai 2015

Laurent Schteiner