Articles

Les conversations de Primo Levi au théâtre de l'Essaion : une belle leçon d'humanité !

Par Laurent Schteiner, le 3 mars 2015 — dominique lurcel, primo levi, Théâtre de l'Essaion — 3 minutes de lecture

C’est au théâtre de l’Essaïon que l’on peut entendre la voix de Primo Levi à travers un spectacle plein de finesse et d’intelligence, « Conversations ou le voyage d’Ulysse ». Ces entretiens de Primo Levi animés par Fernandino Camon, journaliste et écrivain, ont été publiés en 1987. Plein de pertinence et d’une incroyable richesse, ils interrogent cet être plein d’humanité à travers son témoignage de rescapé des camps de la mort, sa vision du régime nazi, son rapport à la religion et à l’humanité.


Servis par deux excellents comédiens, cette pièce met en valeur les réflexions faites sur la Shoah par cet écrivain d’exception, qui par-delà son enfer, parvient à prendre le recul nécessaire pour analyser et comprendre la montée du nazisme. Peu d’individus sont capables d’assumer une telle distanciation.

Conversations

Gérard Cherqui est Primo Levi. On sent à travers son personnage, l’homme blessé qui toutefois nous délivre un discours calme, intense et réfléchi. Cet homme, plein de fêlures, par-delà son témoignage pousse au questionnement. « Il ne criait pas », dit Fernandino Camon, « il voulait faire crier ».

« Il y a Auschwitz, il ne peut donc pas y avoir de Dieu ». Un terrible postulat qu’il nous livre à l’image des enseignements qu’il a pu tirer de sa vie tragique. L’homme ne peut plus concevoir la vie de la même façon. Il y a eu un avant et il y a un après.

Fernandino Camon déclarait avec amertume que « l’Histoire est faite par quelques-uns, les dominateurs, les héros, dont la volonté secoue le monde comme un coup de vent, et le peuple ne peut que se recroqueviller dans son coin. » Cette assertion de Ferninando Camon prolongeait la pensée de Primo Levi sur le sens de l’Humanité.

Eric Cénat, qui interprète Fernandino Camon, joue à merveille son rôle de journaliste en posant des questions d’une grande pertinence. La qualité essentielle de la mise en scène de Dominique Lurcel réside dans sa simplicité qui confère au propos une redoutable efficacité. Dès lors que ce spectacle suscite le désir de lire ou de relire Primo Levi, la pièce est garante de son succès !

Laurent Schteiner

 
Conversations ou le Voyage d’Ulysse d’après Fernandino Camon (Conversations avec Primo Levi)
Mise en scène de Dominique LURCEL
Adaptation de Dominique LURCEL, Eric CENAT et Gérard CHERQUI
Lumières : Philippe LACOMBE
Costumes : Elizabeth de SAUVERZAC
© Philippe LACOMBE
Théâtre de l’Essaïon
6 rue Pierre-au-lard
75004 Paris
www.essaion.com
Locations : 01 42 78 46 42
Du 2 mars au 26 mai les lundis et mardis à 19h30

Laurent Schteiner