Articles

Les fêtes nocturnes de Grignan : "Quand le diable s'en mêle" d'après Feydeau, mes Didier Bezace

Par Laurent Schteiner, le 28 juin 2015 — didier bezace, fetes nocture de grignan, feydeau, quand le diable s'en mele — 3 minutes de lecture

Les Fêtes nocturnes de Grignan se sont ouvertes sur une création de Didier Bezace Quand le Diable s’en mêle d’après l’oeuvre de Feydeau. Liant en une seule et même pièce Léonie est en avance, Feu la mère de Madame et On purge Bébé, Didier Bezace nous livre ici un triptyque enlevé et jubilatoire.

Molière proposait des œuvres dont la noirceur patente éclaboussait les spectateurs et dont le dénouement heureux résultait de quelque pirouette improbable et pour le moins burlesque. La lecture de Didier Bezace des pièces de Feydeau s’apparente à la même logique. La vision du couple pessimiste et sombre que nous propose Feydeau est traitée également sur un mode comique. Le traitement des trois pièces est marqué par la présence d’un diable facétieux et inquiétant qui flirte avec l’esprit frondeur de Feydeau. Par-delà les écrans de fumée et les apparitions sataniques, Didier Bezace s’en donne à cœur joie pour maltraiter ces personnages tout en restant fidèle à la lettre de Feydeau.

Feydeau_Bezace_PhotoNHERVIEUX_01bis

De la grossesse nerveuse de Léonie à la méprise d’une mauvaise nouvelle annoncée jusqu’à la purge de Bébé, Didier Bezace tient le public en haleine avec une progression cohérente.

Feydeau_Bezace_PhotoNHERVIEUX_20

Pour l’occasion, Didier Bezace a mis en place une estrade en bois inclinée qui fait office de bureau, de salon ou encore de chambre à coucher. Cette scénographie, astucieuse et exportable dans d’autres lieux, assure une adaptabilité du décor à ce triptyque. Mélangeant les genres, les comédiens proprement étonnant alternent savoureusement les rôles féminins et masculins d’une pièce à l’autre. Cet exercice de style est d’autant plus réussi qu’on ne les reconnait pas toujours aisément. A cet égard saluons la performance de leur interprétation. De cette mise en scène réussie et maitrisée, on regrettera l’absence d’un grain de folie supplémentaire susceptible de colorer davantage ce spectacle et l’inutilisation de ce décor magnifique qu’est le château de Grignan.

Laurent Schteiner
 
Quand le diable s’en mêle d’après George FEYDEAU
Mise en scène de Didier BEZACE
Avec Philippe BERODOT, Thierry GIBAULT, Ged MARLON, Clotilde MOLLET, Océane MOZAS, Lisa SCHUSTER, Luc TREMBLAIS

  • Scénographie : Jean HAAS
  • Collaboratrice artistique : Dyssia LOUBATIERE
  • Lumières : Dominique FORTIN
  • Costumes : Cidalia da COSTA
  • Maquillage, coiffure : Cécile KRETSCHMAR
  • © Photos : Nathalie HERVIEUX

Laurent Schteiner