Articles

L'Harmattan : Ana et Moi

Par Audrey Jean, le 8 décembre 2013 — Ana et moi, Harmattan, Jean Philippe Samarcq — 2 minutes de lecture

Après « Le romantique impuissant » et « Autopsie d’un jeune home amoureux » Jean-Philippe Samarcq clôture sa trilogie sur l’exploration du sentiment amoureux avec « Ana et Moi » publié récemment chez l’Harmattan. L’occasion pour lui d’instaurer un nouveau concept marketing, celui de faire vivre son héroïne en dehors du roman. 

images-2

Isaac est un idéaliste et un grand romantique, il croit en la puissance du coup de foudre et du destin. C’est ce qu’il tente désespérément d’expliquer à son amie preuve à l’appui puisqu’il vient de rencontrer celle qu’il croit être son âme sœur Ana. Mais cette aventure s’avère finalement être beaucoup plus compliquée…

« Lui : C’est un clin d’œil à l’un des personnages de la pièce qu’elle m’a inspirée. Tellement subjugué par la beauté d’Ana, il ne peut que baragouiner son prénom et son nom comme une onomatopée pendant des heures durant !
Elle : C’est tellement dégoulinant, que je suis à deux doigts de l’indigestion…
Lui : Mais pas du tout ! Au contraire ! C’est de l’ordre de la magnificence et de la transcendance ! Je suis devenu, malgré moi, mon propre personnage… »

Jean-Philippe Samarcq construit son récit en ne faisant jamais intervenir le personnage central d’Ana. Elle est en dehors de l’action, auréolée de mystère, insaisissable comme dans son histoire avec Isaac. C’est donc tout naturellement que l’auteur a exploité ce côté mystérieux lors de la promotion de son livre, inventant un nouveau concept. Pendant un peu plus d’un mois les lecteurs de ce roman théâtral avaient la possibilité d’échanger des SMS avec l’héroïne  afin d’en savoir un peu plus et pourquoi pas tenter de la séduire à leur tour. Au sein du texte c’est tout l’inverse, on suit les péripéties de cette histoire d’amour fictive uniquement au travers de la discussion à bâtons rompus entre Isaac et son amie. Elle oppose en permanence à sa naïveté un pragmatisme à tout épreuve, tuant dans l’œuf les moindres élans de romantisme de ce pauvre Isaac. Malgré tout celui-ci s’accroche à ses idéaux et ira jusqu’au bout de son rêve d’Ana. 

Audrey Jean 

« Ana et moi »  Roman théâtral de Jean-Philippe Samarcq

ISBN 978 2 343 015217
10,5 €

éditions de l’Harmattan

5-7 rue de l’école Polytechnique
75005 Paris

Audrey Jean