Articles

Love Letters

Par Audrey Jean, le 6 octobre 2012 — 3 minutes de lecture

Tout en haut des marches, dans la salle du Paradis du Lucernaire se joue un moment d’émotion simple et pur. Isa Mercure et Gilles Guillot reprennent les célèbres « Love Letters » de l’américain A.R Gurney, une partition particulièrement bien maîtrisée par les deux comédiens qui ont pourtant la lourde tâche de tenir le spectateur en haleine en lisant simplement les lettres issues d’une relation épistolaire de près de soixante ans .

 

Alexa et Tom s’écrivent depuis qu’ils ont huit ans. Au gré de leurs échanges on les voit grandir, changer, s’aimer, se disputer, se réconcilier à l’infini. Ils prennent pourtant des décisions radicalement opposées dans la vie. Tom s’engage dans la politique et reste toujours droit et docile. A l’inverse Alexa est une artiste passionnée, inconstante parfois même auto-destructrice. Chacun équilibre l’autre à sa façon malgré la distance. Ils ne se verront finalement que très peu mais rien ne pourra rompre ce lien crée au fil des lettres. Réaliseront-ils enfin qu’il s’aiment d’un amour intense et indéfectible ?

 

« Love Letters » est joué dans le monde entier, traduit en plusieurs langues c’est un best-seller international. A.R Gurney a construit ce texte comme un roman, les lettres se suivent et se répondent de manière extrêmement naturelle tout en alimentant le crescendo insoutenable. Chacun attend de savoir comment va se terminer cette vibrante histoire d’amour, le spectateur éprouvant instantanément beaucoup d’empathie pour Alexa et Tom. Mais jouer ce texte au théâtre présente la difficulté principale de devoir être plus qu’une simple lecture. Dans la mise en scène, les protagonistes sont assis face au public à des pupitres d’écoliers, ils ne se regarderont pas une seule fois durant tout le spectacle. Avec cette contrainte, les comédiens réussissent pourtant le pari de théâtraliser cette lecture par le biais de leurs émotions, le spectateur est happé dans cette love story et écoute avec délectation leurs échanges. Isa Mercure et Gilles Guillot excellent dans leurs rôles respectifs, on pourrait jurer qu’il s’agit de leur histoire. Un spectacle simple et beau !

 
Audrey Jean

 

« Love Letters » de A.R Gurney
Mis en scène et interprété par : Isa Mercure et Gilles Guillot

Crédits photo : Lot

Jusqu’au 10 Novembre

Du mardi au samedi à 19H

Le Lucernaire

53 rue Notre-Dame des Champs
75006 Paris

www.lucernaire.fr

Audrey Jean