Articles

Madame de…Vilmorin

Par Audrey Jean, le 6 septembre 2012 — Lharmattan — 2 minutes de lecture

Inspirée par les entretiens de Louise de Vilmorin avec André Parinaud, Coralie Seyrig a souhaité interpréter cette romancière au théâtre. C’est donc le texte d’un spectacle écrit en collaboration avec Annick Le Goff, et qui se joue actuellement au Lucernaire, que nous découvrons aux éditions de l’Harmattan. 

« C’est si triste de ne jamais avoir les moyens d’être raisonnable ! »

Louise de Vilmorin fut une femme de lettres brillante du début du XXème siècle. Tour à tour écrivaine, poétesse ou scénariste, elle savait manier la langue française avec un humour piquant. Mais le moins que l’on puisse dire c’est que sa vie de femme fut riche en rencontres, et non des moindres. Saint-Exupéry, Cocteau, Gallimard ou encore Malraux sont quelques-uns des hommes qu’elle a aimés et qui ont sans aucun doute enrichi son travail. 

Au fil des pages c’est avant tout une femme extrêmement drôle que l’on rencontre. Elle nous fait le récit de ses aventures de manière un peu décousue, se livre sans complaisance sur ses défauts et nous charme avec ses anecdotes cocasses. Au terme d’une lecture facile et agréable, entre certains de ces vers,  on retiendra surtout d’elle dans ce texte intimiste son intelligence, sa légereté et son goût indéfectible pour tous les plaisirs de la vie. 

« Eh bien ce mari que j’avais, j’étais toujours de son avis. Je suis très autoritaire, ça c’est vrai alors, tout ce qu’il y a de…mais en même temps, j’ai le goût de l’esclavage. Je suis comme ça, je me crée des esclavages tout le temps. » 
Audrey Jean

« Madame de… Vilmorin »  d’Annick Le Goff et Coralie Seyrig
d’après les interviews d’André Parinaud

8,50€
ISBN 978 2 296 99412 6

L’harmattan

5-7 rue de l’école polytechnique
75006 Paris

Toujours à l’affiche du Lucernaire
53 rue Notre-Dame des champs
75006 Paris

Jusqu’au 30 Septembre
du mardi au samedi à 21h30
Dimanches 16, 23 et 30 septembre

Audrey Jean