Articles

"Made in Femina" à la manufacture des Abbesses : intense en émotions !

Par Laurent Schteiner, le 22 septembre 2015 — julie goudard, made in femina, manufacture des abbesses — 3 minutes de lecture

Comment les femmes vivent-elles leur féminité ? Que ressentent les femmes dans leurs corps lorsqu’elles quittent leur enveloppe de petite fille pour celle de jeune femme ? Et lors de leur première relation sexuelle ? Et quand, à leur tour, elles s’apprêtent à donner la vie ? Les tableaux composant le spectacle lèvent le voile sur le cycle féminin en suivant ces différentes étapes. Et c’est bien pour cela que les hommes aussi sont invités à découvrir « Made in Femina » !

Comment mieux comprendre l’essence des femmes ? Comment les écouter parler d’elles-mêmes ? La pièce part de témoignages d’une trentaine de femmes, ainsi que des expériences propres des comédiennes, mis en mots par Virginie Sala. Des poèmes d’Anne de Commines traversent aussi le spectacle. La violoncelliste Emmanuelle Robert accompagne les trois comédiennes dans leurs récits et leurs danses, et même si les morceaux appuient peut-être un peu trop systématiquement les instants les plus dramatiques, elle amène une belle présence et une sublime poésie.

Made in femina

Des confidences faites aux copines aux questions posées à sa mère au moment de se marier, du récit au chœur, en passant par la conférence ou le témoignage en groupe du douloureux vécu de l’avortement, toutes les formes de récits sont utilisées pour parler de l’intime féminin, ce qui fait naviguer le spectateur dans des scènes aux émotions très diverses, extrêmement touchantes ou même encore complètement hilarantes ! Quand le corps féminin côtoie le corps médical, l’effroi des femmes et la froideur des médecins sont saisissants. Ce qui est avant tout frappant dans cette pièce, c’est la grande sensibilité des comédiennes, la grande justesse de leur jeu et la douceur, l’apaisement de certains passages alternés adroitement avec des instants bouleversants. Les costumes passent petit à petit de la candeur du blanc au rouge vif, illustrant par là l’accouchement. Les tableaux se jouent dans la salle ou sur scène, derrière ou devant un grand voile, très présent, symbole de l’intimité, vecteur de sensualité. Il arrive qu’on joue de sa transparence comme pour marquer la pudeur contenue de certaines scènes.

« Made in femina » condense en une heure et quart un moment intense d’humanité, d’émotions, où, les femmes se confient généreusement, pour une fois sans se définir par leur relation aux hommes, mais simplement en dévoilant leurs vécus les plus intimes. Un spectacle d’une grande qualité et un moment délicieux, à voir !
Anna Yorka
 
« Made in femina » Compagnie A corps’ intimes
Mise en scène : Julie Goudard

Création de Virginie Sala
Poèmes : Anne de Commines
Avec : Virginie Sala, Maïlis Jeunesse et Margot Châron
Musique : Emmanuelle Robert
Lumières : Christophe Schaeffer
Collaboration artistique : Pauline Mille
A la Manufacture des Abbesses
7 Rue Véron
75018 PARIS (M° Abbesses / Blanche)
Du mercredi au samedi inclus à 19h jusqu’au 3 octobre.
Réservations : 01 42 33 42 03

Laurent Schteiner