Articles

Newsletter éditions Théâtrales

Par Laurent Schteiner, le 17 avril 2012 — 9 minutes de lecture

Tom à la ferme / Le Peintre des madones ou la Naissance d’un tableau de Michel Marc Bouchard 

Dans Tom à la ferme, Tom, publicitaire, se rend dans la famille de son amant, décédé lors d’un accident. Ce garçon de la ville se trouve projeté dans un monde qu’il ignorait : une laiterie isolée dans la campagne profonde. Il subit alors un choc culturel, tant sa vie est différente ; et un choc émotionnel, car il comprend que son existence et que la vraie identité de son compagnon ont été cachées par le frère du défunt à leur mère. C’est violent et sensuel, car c’est bien son deuil qu’on lui vole. Mais c’est universel, car comprendre et accepter l’autre dans ce qu’il est vraiment reste l’aventure humaine la plus exigeante.

Prix 2011 SACD pour le meilleur texte de la Francophonie. 

Tom à la ferme sera créé prochainement en France dans une mise en scène de Ladislas Chollat.

Le Peintre des madones: à la fin de la première guerre mondiale, un jeune prêtre récemment nommé dans une paroisse québécoise lutte contre l’épidémie répandue par les soldats rentrés d’Europe. Dans un geste mystique et superstitieux, il propose de s’en débarrasser en ornant le mur de l’église d’une fresque à la gloire de la Vierge. Mais en engageant un peintre italien, qui prend toujours une jeune femme de la localité comme modèle, il sème le trouble dans les esprits et les corps des croyantes, au cœur de la communauté villageoise.

À paraître en librairie le 13 avril 2012.


 Couverture des Mots du spectacle en politiqueLes Mots du spectacle en politique
Dictionnaire du collectif Théâtrocratie
sous la direction de Pierre Banos, Johannes Landis-Fassler et Gaëlle Maidon
suivi de
Roms & Juliette
Pièce de théâtre du Groupe Petrol* : Lancelot Hamelin, Sylvain Levey, Philippe Malone, Michel Simonot

Le collectif de chercheurs « Théâtrocratie » composé d’une vingtaine de doctorants et d’enseignants, dont les travaux ne s’interdisent pas l’ironie, a détecté et analysé les termes du champ lexical du théâtre utilisés dans les discours et les commentaires politiques.

Les hommes politiques et leurs commentateurs font en effet partie de la société du spectacle. Certains ont recours au storytelling et font leur cinéma, d’autres emploient un vocabulaire spécifique de manière inappropriée pour les qualifier. À la manière du dictionnaire des idées reçues de Flaubert, le collectif propose ici les nouvelles définitions d’une soixantaine de termes : « acteurs », « comédie » ou encore « stand-up » sont contextualisés et décortiqués dans un petit dictionnaire aux accents sarcastiques.

Roms & Juliette, une pièce de théâtre inédite du Groupe Petrol* (Lancelot Hamelin, Sylvain Levey, Philippe Malone, Michel Simonot) intervient sur le même sujet de la théâtralisation du discours politique, à partir du discours de Nicolas Sarkozy prononcé en juillet 2010 à Grenoble.

Ouvrage publié avec le soutien de l’équipe d’accueil HAR Université Paris Ouest Nanterre La Défense

À paraître en librairie le 13 avril 2012.


 Couverture des Heures sèchesLes Heures sèches de Naomi Wallace, traduit de l’anglais (États-Unis) par Dominique Hollier

Avec Les Heures sèches, Naomi Wallace poursuit sa poétique du détour historique. Birmingham, Alabama, États-Unis, début des années 1930, pendant la Grande Dépression. La milice patronale de la Tennessee Coal and Iron tente de dénicher les ouvriers communistes qui instillent de « mauvaises pensées » dans la tête des travailleurs. Tice Hogan, ouvrier noir qui vit dans la pauvreté avec sa fille Cali, lavandière pour les riches familles blanches, est de ces hommes qui refusent d’être broyés par la machine capitaliste et visent l’émancipation. Mais un événement va troubler leur existence : Corbin Teel, jeune ouvrier blanc pourchassé pour le meurtre d’un contremaître, implore l’asile. Que faire : Accueillir un Blanc aux intentions peut-être hostiles et faire œuvre d’humanité ? ou refuser d’accorder sa protection et perdre sa dignité ?

À paraître en librairie le 27 avril 2012.

Nous avons le plaisir de vous annoncer l’entrée au répertoire de la Comédie-Française, de la pièce Une puce, épargnez-la de Naomi Wallace, ce qui fait d’elle le second auteur américain, après Tennessee Williams, à y être représenté.
Création le 28 avril 2012 par Anne-Laure Liégeois.
Représentations en alternance du 28 avril au 12 juin 2012 au
Théâtre éphémère de la Comédie-Française.

« Rencontre avec Naomi Wallace : Comédie, politique et subversion », à la dorothy’s gallery, Paris, le 26 avril 2012, à 19 h. Entrée libre.
L’Agence MCR, Marie Cécile Renauld et l’American Center for the Arts et dorothy’s gallery en partenariat avec les éditions Théâtrales vous invitent à rencontrer la dramaturge, scénariste et poétesse américaine Naomi Wallace.
Lecture de Entre ce souffle et toi de Naomi Wallace, sous la direction de Roland Timsit.
Échange public avec Naomi Wallace et Dominique Hollier, sa traductrice française.
Avec la participation de Micheline et Lucien Attoun (Théâtre Ouvert) et Pierre Banos (éditions Théâtrales).

 

 


 

  Actualités de nos auteurs et textes en création ou toujours à l’affiche (programme non exhaustif) :

William Pig ou le Cochon qui avait lu Shakespeare de Christine Blondel, mise en scène de Jack Percher au Grand Théâtre d’Angers, les 3 et 4 mai 2012.

Le Chemin des passes dangereuses de Michel Marc Bouchard, mise en scène de Laurent Crovella, au Théâtre de la Madeleine, scène nationale, Troyes, le 15 mai 2012.

La Mort de Danton de Georg Büchner, traduction J.-L. Besson et J. Jourdheuil, mise en scène de Georges Lavaudant, au Théâtre de l’Archipel, Perpignan, les 20 et 21 avril 2012 ; à la MC2 Grenoble, du 24 au 27 avril 2012.

Ce matin, la neige de Françoise du Chaxel, mise en scène de Sylvie Ollivier, à La Comédie de l’Est, Colmar, jusqu’au 14 avril 2012 ; au Taps Gare (Laiterie), Strasbourg, du 10 au 13 mai 2012 ; au Centre culturel de Jouy-le-Moutier, les 15 et 16 mai 2012.
Le texte a reçu le
Prix Collidram 2012.

Remise du prix le 12 juin 2012 à 19 h 30 au Nouveau Théâtre de Montreuil.

Tristesse animal noir d’Anja Hilling, traduction S. Berutti-Ronelt, mise en scène Julien Gosselin, au Théâtre du Nord, Lille, jusqu’au 15 avril 2012.

Peer Gynt d’Henrik Ibsen, traduction F. Regnault, mise en scène Éric Ruf, à la Comédie-Française / Théâtre éphémère, Paris, du 12 mai au 14 juin 2012.

L’Apprenti
de Daniel Keene, traduction S. Magois, mise en scène d’Alain Chaniot, au théâtre Les Carmes, La Rochefoucauld, le 16 avril 2012 ; à L’Avant-scène, Cognac, le 10 mai 2012.

Dans la joie et la bonne humeur (ou Comment Bruno a cultivé un helicobacter pylori) de Sylvain Levey, lecture dirigée par François Pick, À voix hautes, Paris, le 15 avril 2012.

Lys Martagon de Sylvain Levey, mise en scène d’Émilie Le Roux, au Théâtre, scène conventionnée d’Auxerre, les 18 et 19 avril 2012 ; au Centre culturel Pablo-Picasso, Homécourt, le 11 mai 2012.

Cent culottes et sans papiers de Sylvain Levey, mise en scène d’Anne Courel, à l’Auditorium, Pont-de-Claix, les 3 et 4 mai 2012.

Yaacobi et Leidental de Hanokh Levin, traduction L. Sendrowicz, mise en scène d’Henri Bonnithon, au Théâtre La Boîte à jouer, Bordeaux, jusqu’au 14 avril 2012.

Menschel et Romanska de Hanokh Levin, traduction L. Sendrowicz, mise en scène d’Olivier Balazuc, en tournée dans l’Oise dans le cadre des Escales nomades de La Faïencerie de Creil (hors les murs) jusqu’au 15 avril ; en tournée dans la communauté de communes de Figeac du 27 au 29 avril 2012 ; à l’Association Pour le Théâtre populaire, Nîmes, les 2 et 3 mai 2012.

Shitz de Hanokh Levin, traduction L. Sendrowicz, mise en scène de Stéphanie Peinado, au Centre culturel Juliette-Drouet, Fougères, le 26 avril 2012 ; au Théâtre de Poche, Hédé, les 11 et 12 mai 2012.

La Fin du loup de Philippe Lipchitz et Dominique Chanfrau, mise en scène de Jean-Paul Viot, au Petit Théâtre, Le Havre, du 17 au 19 avril 2012 ; au théâtre L’Éclat, Pont-Audemer, le 15 mai 2012.

À portée de crachat de Taher Najib, traduction J. Carnaud, mise en scène de Laurent Fréchuret, au Cratère, scène nationale d’Alès, du 24 au 28 avril 2012 ; au Théâtre national de Toulouse, du 2 au 5 mai 2012.

Neuf petites filles (Push & Pull) de Sandrine Roche, mise en scène de Philippe Labaune, au Théâtre de l’Élysée, Lyon, du 25 au 29 avril 2012.

Annabelle et Zina de Christian Rullier, mise en scène de Jack Delbalat, au Théâtre du Pont Tournant, Bordeaux, du 11 au 13 mai 2012.

Galino de Sabine Tamisier, lecture par l’autrice, à la Bibliothèque Lube-Lire, Cabrières-d’Aigues, le 20 avril 2012.

La Onzième Capitale, d’Alexandra Wood, traduction S. Vermande, réalisation Michel Sidoroff, l’Atelier Fiction, France Culture, le 18 avril 2012, de 23 h à 00 h.

Je suis Youcef et celui-ci est mon frère d’Amir Nizar Zuabi, traduction J. Carnaud et S. Magois, lecture dirigée par Julien Roy, au Théâtre du Rond-Point, Paris, le 17 avril 2012.


 

 

À l’occasion de la parution le 15 mai 2012 de Si j’étais grand 2, 3 pièces à lire, à jouer, de Jean-Pierre Cannet, Bruno Castan et Philippe Dorin, en coédition avec Compagnie du Réfectoire, ne manquez pas les créations de :

La Glume de Bruno Castan, mise en scène de Patrick Ellouz, à Mugron, le 12 avril 2012.

L’Enfant de par là-bas de Jean-Pierre Cannet, mise en scène de Patrick Ellouz, au Théâtre Georges-Leygues, Villeneuve-sur-Lot, le 6 mai 2012.  

Deux Citrons de Philippe Dorin, mise en scène d’Adeline Détée, au Centre culturel Simone-Signoret, Canéjan, le 13 mai 2012.

Plus d’infos sur le site de la compagnie du Réfectoire, en cliquant : ici !

 

Laurent Schteiner