Articles

Prix du Théâtre 13 : A l'ouest des terres sauvages

Par Laurent Schteiner, le 14 juin 2014 — pauline bayle, Prix du theatre 13 — 3 minutes de lecture

La première semaine du concours du Prix du Théâtre 13 s’achève avec A l’ouest des terres de sauvages, écrit, mis en scène et interprété (entre autres) par Pauline Bayle. Ce spectacle s’apparente, dans le concert de ce concours, à un petit ovni aux accents « pirandelliens », tant par la prise de risques que par le thème choisi. Pauline Bayle nous balade tout du long avec humour en ménageant les coups de théâtre avec à-propos.

L’histoire s’articule autour d’une communauté qui vit entre les murs d’une forteresse. Cet ensemble constitué de six individus enfermés depuis leur naissance dans une totale ignorance de leur passé et du monde extérieur monte une pièce de théâtre. Après les répétitions, dans la pénombre du théâtre, ils reviennent sur scène donner corps à leurs rêves.

Affiche concours T13

L’œuvre de Pauline Bayle à travers une histoire complètement décalée nous livre une lecture pertinente sur la finalité du théâtre. Ainsi, pensé en tant que laboratoire de tous les fantasmes et de toutes les libertés, il constitue ici le point d’orgue de cette pièce. Ces six individus qui donnent libre cours à leurs fantasmes s’accomplissent sur scène à l’abri du regard des autres. Mais chacun est surpris par l’autre. Un autre qui représente le quatrième mur, à savoir le public. Le pendant de ces fantasmes trouve naturellement sa source dans les nombreuses frustrations professionnelles ou affectives qui les guident à les satisfaire à la dérobée. Le traitement de cette pièce se fait également à travers une certaine poésie avec de beaux moments de sincérité.

Ce texte s’ingénie à brouiller tous nos repères en créant une inversion totale des situations. La réalité basculant dans le fantastique avec l’évasion insensée des protagonistes de cette forteresse. De sorte que le public ne sait qui est prisonnier de l’autre entre le comédien et son personnage. C’est là toute la force de Pauline Bayle d’avoir su concentrer avec habileté un ensemble de questions sur le théâtre et sa finalité avec dérision et intelligence. Un spectacle qui pourrait davantage gagner en efficacité en le resserrant davantage. Enfin, saluons également cette troupe de comédiens qui tient fort bien cette pièce de bout en bout.

Laurent Schteiner

 
A l’Ouest des terres sauvages de Pauline Bayle
Mise en scène de Pauline Bayle
Avec Hélène Chevallier, Loïc Renard, Hélène Rencurel, Alexandre Ruby, Yan Tassin, Jenna Thiam et Pauline Bayle
Costumes : Camille Aït
Son : Raphaël Hénard
Théâtre 13

Laurent Schteiner