Articles

Prochainement diffusion de "Lucrèce Borgia" sur France Ô !

Par Laurent Schteiner, le 15 avril 2015 — beatrice dalle, david bobbée, France O, lucrece borgia, victor hugo — 4 minutes de lecture

Greg Germain nous propose de revivre le dimanche 26 avril prochain à 23h30 sur France Ô les premiers pas sur scène de Béatrice Dalle avec Lucrèce Borgia. La comédienne livre ici une performance impressionnante dans cette pièce de Victor Hugo. Mise en scène par David Bobée, cette pièce a été enregistrée au Château de Grignan dans une scénographie époustouflante. Béatrice Dalle nous livre ici une Lucrèce exceptionnelle. Préalablement à cette retransmission, nous vous proposons de regarder la bande-annonce de cette pièce et de relire notre critique.

La bande-annonce du spectaclehttps://www.francetvpreview.fr/permalink/v1/4/2856/preview/?token=E3YOdYYt

Lucrece1

Pour leur édition 2014, les fêtes nocturnes au château de Grignan nous avaient proposé un événement de toute beauté, Lucrèce Borgia de Victor Hugo dans une mise en scène de David Bobée. Ce spectacle s’était inscrit dans le cadre de ce festival qui se déroulait tout l’été jusqu’au 23 août 2014. Face au château dans ce cadre magnifique, cette œuvre classique prenait toutes les allures d’une superproduction. Le choix de Béatrice Dalle s’est imposé naturellement à David Bobée tant ses qualités artistiques épousent à merveille les contours d’une Lucrèce si puissante et si fragile à la fois.

David Bobée a choisi de présenter pour cette tragédie une suite de tableaux magnifiques qui s’enchainent au son d’une musique folk ensorcelante interprétée par Butch McKoy. La scène caractérisée par une pièce d’eau surmontée d’un ponton escamotable constitue le point d’orgue d’une déclinaison de scénographies originales.

Les comédiens composant la joyeuse troupe de Gennaro disposent tous d’une forte présente scénique. Certains sont danseurs ou acrobates et complètent habilement ce dispositif artistique. Les mouvements chorégraphiés (hip hop…) au cœur de l’action confèrent un ensemble de couleurs qui enrichissent l’œuvre. Le jeu subtil des lumières qui inondent les scènes soulignent avec une belle esthétique les tableaux  qui se succèdent. La présence permanente de l’eau dans cette pièce correspond à une symbolique forte assurant la souillure, la purification, la violence ou encore la frustration.

Au travers d’images cinématographiques fortes, David Bobée pousse les personnages au maximum. C’est ainsi que sous forme de délires hallucinatoires, il présente aux spectateurs des fins de scène improbables (baiser volé de Lucrèce à Gennaro ou encore Lucrèce dévorant ses compagnons d’arme en train de mourir).  Des scènes qu’un David Cronenberg n’aurait pas reniées.

Les comédiens composant la joyeuse troupe de Gennaro disposent tous d’une forte présente scénique. Certains sont danseurs ou acrobates et complètent habilement ce dispositif artistique. Les mouvements chorégraphiés (hip hop…) au cœur de l’action confèrent un ensemble de couleurs qui enrichissent l’œuvre. Le jeu subtil des lumières qui inondent les scènes soulignent avec une belle esthétique les tableaux  qui se succèdent. La présence permanente de l’eau dans cette pièce correspond à une symbolique forte assurant la souillure, la purification, la violence ou encore la frustration.

Ce spectacle met en lumière, une comédienne, Béatrice Dalle dont la personnalité colle parfaitement au personnage complexe de Lucrèce Borgia. Une femme machiavélique et sanguinaire qui tente, dans une ultime rédemption, de toucher une parcelle d’humanité. Une pureté qu’elle ne pourra atteindre sans se détruire. Parmi les comédiens, tous excellents, saluons le jeu subtil de Jérôme Bidaux ainsi que la performance de Béatrice Dalle qui, avec sa force mais aussi sa fragilité,  nous offre une Lucrèce très convaincante !

Laurent Schteiner
 
Lucrèce Borgia de Victor Hugo
Mise en scène de David Bobée
Avec Béatrice Dalle, Pierre Cartonnet, Jérome Bidaux, Alain D’Haeyer, Radouan Leflahi, Marc Agbedjidji, Mickaël Houllebrecque, Juan Rueda, Pierre Bolo, Marius Moguiba et Catherine Dewitt
Assistanat à la mise en scène et dramaturgie : Catherine Dewitt
Composition musicale / chant : Butch McKoy
Régie générale : Thomas Turpin
Création lumière : Stéphane Babi Aubert
Création musique : Jean-Noël Françoise
Création vidéo (en tournée) : José Gherrak
Conception et construction des décors : Salem Ben Belkacem
© photos : Francis Rey

Laurent Schteiner