Articles

Pygmalion

Par Laurent Schteiner, le 9 février 2012 — 2 minutes de lecture

On ne présente plus Pygmalion de Georges Bernard Shaw. Cet ouvrage totalement en décalage avec le personnage mythologique de Pygmalion, présente toutefois un point commun, celui de la misogynie. Choisissant une jeune fleuriste, Eliza, Henry Higgins décide d’en faire une femme du monde. Sa rencontre avec Eliza s’avère grossière et dénuée de romantisme.

 

La relation que vit Eliza avec Higgins s’avère terne. Elle n’est pas amoureuse de lui mais ne tient pas à rompre cette relation qu’elle estime profitable pour elle tant Higgins lui présente un intérêt précieux. Elle préfère malgré tout cette indifférence à une amitié ordinaire. Elle a jeté son dévolu sur Pickering (vieux colonel à la retraite) et Freddy (jeune aristocrate ruiné).

 

« Galatée n’aime jamais Pygmalion d’un amour parfait. Leur relation est trop olympienne pour être agréable. » B.Shaw.

 

La moralité s’interrogera s’il est répréhensible de changer le cours de la vie d’une personne de cette manière. Et le changement opéré est-il pleinement profitable à cette jeune fille ?

 

Le succès mondial de cette œuvre connaitra une adaptation cinématographique en 1938 avec la comédie musicale My Fair Lady.

 

Laurent Schteiner

 

Pygmalion de George Bernard Shaw

12 €

ISBN : 978-2851810199

 

L’arche Editeur

86 rue Bonaparte

75006 Paris

 

www.arche-editeur.com

 
 
 
 

Laurent Schteiner