Théâtre

Retour à Ithaque

Par Laurent Schteiner, le 8 septembre 2011 — 3 minutes de lecture

Homère et son Odyssée occupent au fond de chacun d’entre nous une place à part. Ce récit d’aventures qui a bercé notre enfance est à l’affiche du Lucernaire à travers le retour d’Ulysse dans sa patrie après avoir essuyé la guerre de Troie. Cette œuvre, dont le récit nous est conté par trois comédiens, nous surprend par une justesse de ton qui projette le public au cœur d’Ithaque. L’adaptation réussie, de René Loyon et Laurence Campet, des chants de l’Odyssée est telle que l’imagination prend le pas pour sublimer ce retour d’Ulysse à Ithaque.

 

Les rives d’Ithaque attendent Ulysse qui s’en revient de son long périple. Aidé de la déesse Athéna, Ulysse aux mille ruses entreprend de reconquérir sa patrie et retrouver Pénélope. En mettant son fils Télémaque dans la confidence, il fonde le projet d’éliminer tous les prétendants qui assiègent le palais de Pénélope. Athéna conçoit un stratagème tendant à faire se mesurer Ulysse à ses détracteurs. Le public vit d’un bout à l’autre cette histoire passionnante en oubliant les vêtements anachroniques que portent les personnages sur scène.  

 

Ce dernier trait constitue une des forces de la mise en scène de René Loyon. Envelopper le public dans un récit peuplé de légendes en le faisant adhérer peu à peu. Ce spectacle constitue à lui seul un tour de force. Une musique sourde souligne la détermination d’Ulysse face aux événements qu’il entend déclencher.  

 

Ces trois comédiens mettent en valeur ce récit en incarnant d’autres personnages donnant au récit une grande fluidité. Fatima Aïbout, remarquable dans  Au-delà du voile (Lucernaire, 2011), joue avec brio plusieurs personnages avec le talent qu’on lui sait. Julien Muller et Kevin Duplenne (Ulysse et Télémaque) sont très convaincants et leurs présences scéniques s’avèrent déterminantes pour entreprendre ce fabuleux voyage en leur compagnie.

 

Laurent Schteiner

 

Retour à Ithaque de René Loyon
Adaptation de René Loyon et Laurence Campet
Traduction de Victor Bérard
Avec Fatima Aïbout, Julien Muller et Kevin Duplenne
 Crédit photos : Laurencine Lot
Lucernaire
53 rue ND des champs
75006 Paris
Résa : 01 45 44 57 34
Du 31 août au 5 novembre 2011
Du mardi au samedi à 18h30
 

Laurent Schteiner