Articles

"Rice" : un moment de grâce au théâtre de la Ville

Par Laurent Schteiner, le 25 avril 2016 — Lin Hwai-Min., rice, Théâtre de la Ville — 2 minutes de lecture

Le Cloud Gate Danse Theatre, la célèbre compagnie de danse contemporaine taïwanaise nous a délivrés au théâtre de la Ville un spectacle de toute beauté dédié à la culture du riz. Cette compagnie, emmenée par le célèbre chorégraphe taiwanais Lin Hwai-Min et ses 24 danseurs tous exceptionnels élèvent la danse au summum de son art en remportant un incontestable succès.

Le riz dans tous ses états, aurait pu constituer le sous-titre de ce spectacle. Une bande vidéo projette en arrière-plan, des paysages de rizières. Au rythme des danses qui ponctuent les différents états de la culture du riz, le public totalement médusé devant les performances de ces danseurs, suit avec fascination l’évolution de la pousse du riz.

g_TheatreVille16LinHwaiMin02b

Ils ressentent les à-coups du vent qui secoue les herbes de ces rizières en apportant densité et émotion. Les performances aériennes de ces danseurs s’inscrivent avec minutie et leur technique s’affirme dans un ensemble parfait. Toujours en accord et en parfaite harmonie, les spectateurs sont séduits par tant de précision. Le point d’orgue de ce spectacle est concrétisé par un couple dont les corps s’entremêlent à la façon d’herbes qui se joignent et se séparent au gré du vent. Ce corps à corps figuratif traduit une danse de l’amour et révèle à travers cette grâce tout le génie poétique de Lin Hwai-Min.

Laurent Schteiner
 
Rice de Lin Hwai-Min
avec la Compagnie du Cloud Gate Danse Theatre
concept & chorégraphie : Lin Hwai-min
musique : Hakka chansons traditionnelles,  Liang Chun-Mei tambour, Monochrome II de Ishii Maki joué par Ondekoza, Casta Diva extrait de Norma de Vincenzo Bellini, Le Rossignol et la Rose de Camille Saint-Saëns, Symphonie n°3 en ré mineur, quatrième mouvement de Gustav Mahler
Théâtre de la Ville
2 place du Châtelet Paris 4
Location 01.42.74.22.77

Laurent Schteiner