Articles

Sarvil l'oublié de la Canebière

Par Audrey Jean, le 22 octobre 2012 — 3 minutes de lecture

La troupe Les Carboni remet au goût du jour l’opérette et les rengaines enlevées de René Sarvil. Après « Un de la Canebière » en 2007, Frédéric Muhl Valentin s’attache de nouveau à mettre en scène un spectacle moderne et dynamique autour des chansonnettes d’autrefois avec pour toile de fond le Marseille des années 30. Un voyage dans le temps exceptionnel !

Une vieille malle trône au centre de ce plateau de théâtre au décor désuet. A l’intérieur on retrouve une multitude de livres relatant les destins de nombreux oubliés de l’histoire. Mais celui qui intéresse Les Carboni, c’est René Sarvil auteur à succès de plusieurs opérettes marseillaises et complice d’écriture de Vincent Scotto. Il fut également le fondateur du « Chat rieur », le pendant sudiste du célèbre cabaret parisien Le chat noir. La vie trépidente de cet oublié de la Canebière est à l’image de toute un époque : passionnante.

Un vrai vent de folie souffle à la Comédie Bastille avec l’arrivée de cette troupe. Menés de main de maître par Ali Bougheraba, un accordéoniste et trois comédiens s’escriment à faire revivre sous vos yeux toute une période de la gloire de Marseille. Cette joyeuse équipe ne tombe pourtant jamais dans la nostalgie ou la mélancolie mais rend plutôt un hommage brillant à cet art oublié de l’opérette. Maîtrisant à la perfection les enchainements de chansons et les chorégraphies,ils nous proposent un spectacle cocasse aux rengaines délicieuses. Car Sarvil était avant tout un parolier de talent et son univers en apparence démodé n’a pas pris une ride.

Le spectateur est immédiatement emporté par l’énergie débordante de la troupe et la mise en scène précise de Frédéric Muhl Valentin. Les voix des comédiens chanteurs lyriques se marient à la perfection aux mélodies de l’accordéon d’Anthony Doux, nous offrant un incroyable travail sur les harmonies ! Les interventions décalées et anachroniques de Benjamin Falletto dans son rôle de diva sont hilarantes, on adore également les explications méthodiques de Camille Favre-Bulle lorsqu’elle prend les traits de « Vickypédia ». Le pari  est donc réussi haut la main pour cette revue de musical marseillais. Toutes générations confondues, vous en sortirez chantonnant et le coeur léger, avec une envie folle d’en apprendre davantage sur cette époque . A ne manquer sous aucun prétexte !

Audrey Jean

« Sarvil, l’oublié de la Canebière » de Frédéric Muhl Valentin et Ali Bougheraba
d’après le livre de Georges Crescenzo et Michel Allione
mis en scène par Frédéric Muhl Valentin

Avec : Ali Bougheraba, Camille Favre-Bulle, Benjamin Falletto, Cristos Mitropoulos et Anthony Doux

Les dimanches et lundis à 20H

Comédie Bastille
5 rue Nicolas Appert
75011 Paris

www.comedie-bastille.com

Audrey Jean