Théâtre

Se trouver

Par Laurent Schteiner, le 9 mars 2012 — 3 minutes de lecture

Luigi Pirandello actuellement à l’affiche du Théâtre National de la Colline nous propose un spectacle où la problématique de l’auteur est essentiellement centrée sur l’essence même du comédien. La question des rapports de la personne avec son personnage est une des questions récurrentes de Luigi Pirandello. La mise en scène ambitieuse de Stanislas Nordey fait la part belle aux comédiens et se décline en trois actes (se donner, se perdre et se trouver). Emmanuelle Béart, sublime nous transporte dans cette parabole philosophique.

 

La récurrence de ce thème cher à Pirandello se traduit dans le 1er acte. Les invités entourent Donata Jenzy, une comédienne de renom, connu et reconnu pour son art. Mais Pirandello s’intéresse davantage au débat contradictoire qu’il met en relief et qui touche la personne même du comédien. Doit-on au fond avoir vécu pour être un bon comédien ou doit-on avoir l’intuition des différents personnages ? Telle est la question que se pose Pirandello. Ce dernier range Donata Jenzy dans la deuxième catégorie. C’est ainsi que celle-ci avoue son mal-être de ne pas connaître sa véritable identité. Son parcours vers sa vérité mettra sur sa route un jeune homme Ely, peintre de son état, dont la vie éparpillée séduit Donata. Cette vie qu’il a choisie « sans bagages », sur mer, dans l’imprévu est synonyme de liberté. Une liberté qu’il entend partager désormais avec Donata. Mais elle cherche à donner un sens à sa vie, la remplir et la nourrir. Créer un espace de vie sur ce néant qui la paralyse. Ces deux personnages tenteront l’impossible pour se rejoindre. Doanata ira jusqu’à se perdre dans une relation aux antipodes de ses émotions. Son choix hasardeux et malheureux lui procurera davantage de lisibilité sur sa vie et une évolution déterminante de tout son être. En cela, son parcours risqué pour ses anciennes valeurs s’avérera finalement salutaire.

 

Cette belle mise ne scène servie par une scénographie clinquante et épurée à la fois met en relief le jeu des comédiens. Les deux personnages principaux, Ely (Vincent Dissez) et Donata (Emmanuelle Béart) marquent leurs personnages du sceau de cette inaptitude à construire ensemble un projet de vie. Très sobres et émouvants ils nous guident vers les entrelacs singuliers de leurs sentiments dont la profondeur résonne comme une forme de pathologie. Entourés des comédiens solides, ils participent à créer un spectacle profond et enthousiasmant.

 

Laurent Schteiner

 LA VIDEO du SPECTACLE : http://www.theatre-video.net/video/Se-trouver-L-Pirandello-S-Nordey?autostart

Se trouver de Luigi Pirandello

Mise en scène de Stanilas Norday

Scénographie : Emmanuel Clolus

Lumière : Philippe Berthomé

Son : Michel Zurcher

Costumes : Raoul Fernandez

Coiffures : Jean-Jacques Puchu-Lapeyrade

 

Avec Emmanuelle Béart, Claire ingrid Cottanceau, Michel Demierre,Vincent Dissez, Raoul Fernan Marina Keltchewsky, Fredéric Leidgens, Marina de Missolz, Julien Polet (ou Laurent Sauvage Véronique Nordey et Lucien Polet (ou Olivier Dupuy).

 

Théâtre de la Colline

15 rue Malte-Brun

75020 Paris

 

Tel : 01 44 62 52 52

www.colline.fr

 

 

du mercredi au samedi à 20h30, le mardi à 19h30 et le dimanche à 15h30

 
 

Laurent Schteiner