Articles

"Talking Heads II" d'Alan Bennett au Théâtre de l'Epée de Bois !

Par Laurent Schteiner, le 28 mars 2015 — Alan bennett, Talking heads II, theatre de l'epee de bois — 3 minutes de lecture

Amateurs du « British humour », venez découvrir cette merveilleuse pièce d’Alan Bennett, Talking Heads II au théâtre de l’Epée de Bois. Claude Bonin signe une mise en scène aboutie avec deux pépites Femme avec pédicure et Nuits dans les jardins d’Espagne choisies parmi la galerie de portraits du second volet de Talking d’Alan Bennett. Exploitant avec fidélité l’humour noir et grinçant « so british » d’Alan Bennett, Claude Bonin a créé là un spectacle de belle qualité.

La genèse de cette œuvre, soit une série de portraits de personnages de la « middle class » de Leeds et de sa banlieue, prend forme lors de la commande de la BBC à Alan Bennett. S’appuyant sur deux textes Femme avec pédicure et Nuits dans les jardins d’Espagne, Claude Bonin va faire évoluer ces deux histoires de concert par une utilisation judicieuse du clair obscur. L’espace scénique, séparé en deux parties avec des scénographies en rapport avec ces deux histoires, témoigne du soin apporté aux portraits de ces deux femmes.

TH

Saluons la performance des deux comédiennes, Emmanuelle Rozès et Bénédicte Jacquard, qui déploient dans des registres bien différents, une palette d’émotions très riche nous attirant très rapidement dans leur univers.

Alternant toutes les ficelles de cet humour typiquement anglais, Bennett nous présente deux portraits où l’humour noir fraye le plus souvent avec la naïveté et le cynisme. Ce rire, parfumé au thé anglais et aux Beatles, est salvateur tant Bennett exploite les failles de l’âme humaine en y apportant la dérision de ses contemporains. Derrière le masque, la vérité est crue. Toute la finesse de Bennett y est concentrée.

Femme avec Pédicure
Miss Fozzard : « Je n’ai jamais pu provoquer les choses. je pensais que les choses arrivaient ou qu’elles n’arrivaient pas. Ce qui revient à dire qu’elles n’arrivaient pas. Maintenant elles arrivent d’une certaine façon ».

Nuits dans les jardins d’Espagne :
Mrs Horrock : « Quand le pauvre juge a annoncé deux ans ferme, il s’est fait huer de tous les côtés. Comme dit Sheila Blanchard : « une affaire en or, oui. Deux années à tresser du rotin et avoir un lit pour soi toute seule. On aimerait avroir un révolver. Moi le mien, j’ai mis les derniers espoirs dans sa prostate ».

Laurent Schteiner.

 
Talking Heads II de Alan Bennett
Mise en scène de Claude Bonin
Adaptation de Jean-Marie Besset
Avec Emmanuelle Rozès et Bénédicte Jacquard
Copyright :  Benoit Fortrye
Du 26 mars au 19 avril 2015 à 20h30 jeudi, vendredi, samedi et dimanche à 16h00
Théâtre de l’Epée de Bois – Cartoucherie
Route du champs de manoeuvre -75012 Paris
www.epeedebois.com
Et le texte paru chez Acte Sud – Papiers :
Prix : 11,20 € – ISBN : 978-2742782161
www.actes-sud.fr
Moiluns

Laurent Schteiner