Articles

Théâtre : 7 propos sur le 7ème ange

Par Audrey Jean, le 19 juin 2014 — Bruno Boulzaguet, échangeur Bagnolet, JP Brisset, Michel foucault, Theodoros Group — 3 minutes de lecture

Dans la continuité de son précédent spectacle « Une vie de rêve(s) » récemment programmé à l’Atalante, le Theodoros Group poursuit son exploration de formes originales caractérisées notamment par la composition sonore de Jean-Christophe Feldhandler. Vu par le prisme de Michel Foucault ce texte s’attache à illustrer les théories de Jean-Pierre Brisset en matière de linguistique. Brillament interprété par Bruno Boulzaguet « 7 propos sur le 7ème ange » est, à l’instar de la dernière création de ce collectif, une invitation à une expérience sensorielle étonnante. 

2014-06-17-7propos-098 
« Ce pouce = ce ou ceci pousse. Ce rapport nous dit que l’on vit le pousse pousser, quand les doigts et les orteils étaient déjà nommés. Pouds ce = prends cela. On commence à prendre de jeunes pousses des herbes et des bourgeons quand le pouce alors jeune se forma. Avec la venu du pouce l’ancêtre devint herbivore. »

C’est une entreprise audacieuse dans laquelle s’est lancée une nouvelle fois cette compagnie car mettre en forme ce cours de linguistique décalée où le son prévaut sur le sens relève réellement du défi. En effet le texte comporte des extraits de la préface écrite par Michel Foucault pour « La grammaire logique » de Jean-Pierre Brisset, deux personnages qui se distinguent par un esprit loufoque et  une approche particulière de la langue. Sur le plateau plongé dans un clair-obscur très esthétique les discours du philosophe et du littéraire s’imbriquent au sein d’une forme étrange, celle d’une conférence sur l’origine de toutes les langues. Il s’agissait là du fond que traitait Jean-Pierre Brisset dans son texte « La grammaire logique », il tendait à y démontrer que « tous les mots étaient dans la bouche sous une forme sensible avant de prendre un sens spirituel ». S’en suit alors une déconstruction en bonne et due forme des mots, un effeuillage structuré de la parole et un jeu infini avec la phonétique. La langue se désagrège, se désarticule et le son des mots éclate ainsi sur le plateau en résonance parfaite avec la partition interprétée par Jean-Christophe Feldhandler.  Ce dernier est en symbiose totale avec le conférencier incarné par Bruno Boulzaguet. Ils sont tous deux concentrés, précis,  portés par cette loghorrée aux sonorités absurdes. Ne cherchez pas à en comprendre tout le sens, laissez vous simplement entrainer par la musicalité !
 
Audrey Jean 
 
« 7 propos sur le 7ème ange » une création du Théodoros Group 
 Texte de Michel Foucault, préface de « la grammaire logique » de Jean-Pierre Brisset 
 
Mise en scène de Bruno Boulzaguet 
Composition Jean-Christophe Feldhandler
Crédits Photos Alain Richard 

Jusqu’au 23 Juin 
Du lundi au samedi à 19H30 
Dimanche à 17H
 
Théâtre de l’échangeur Bagnolet
59 Avenue du Général de Gaulle 
93170 Bagnolet 

Audrey Jean