Articles

Théâtre : A l'affiche Kohlhaas

Par Audrey Jean, le 9 mai 2014 — Agora Théâtre, Kleist, Kohlhass, Off Avignon — 4 minutes de lecture
“A l’affiche : Kohlhaas” était récemment programmé pour quelques dates au Tarmac. Fable burlesque et musicale sur le pouvoir, ce spectacle sera un rendez-vous incontournable du festival d’Avignon cet été tant par sa précision que par la pluralité de sa forme. Ces artistes épatants abordent avec finesse le drame particulièrement violent de Michaël Kohlhaas récemment adapté au cinéma d’ailleurs. Le public ne s’y trompe pas et les jeunes à partir de 15 ans sont captivés par la tragédie grotesque qui se jouent sous leurs yeux ! 
 
securedownload
L’histoire passionnante que va nous conter cette compagnie de théâtre itinérant est celle de Michael Kohlhaas, issue d’un roman historique de Kleist. Kohlhaas est un marchand de chevaux qui mène une vie paisible avec sa femme et ses enfants dans une ferme de Brandebourg. Sa vie bascule le jour où il est victime d’une escroquerie de la part du seigneur Von Tronka. Celui-ci abuse de son pouvoir et force le marchand à payer un impôt de 2 chevaux pour pouvoir passer sur ses terres, lui offrant toutefois de récupérer les bêtes à son retour. Mais Kohlhaas retrouve les chevaux dans un état pitoyable, maltraités et affaiblis. Le marchand n’aura alors de cesse de réclamer justice pour le préjudice subi, mettant les institutions sans dessus-dessous et enchaînant les procédures administratives, en vain. En désespoir de cause il met en branle une révolution sans précédent qui déchainera les passions et fera couler le sang de tout un pays. 
 
L’incroyable destin de Kohlhass est ici restitué dans un spectacle ingénieux et festif malgré la noirceur de l’histoire. L’imagination fourmillante de cette compagnie permet au public de prendre ses distances avec toute la violence de cette épopée, tout en étant saisi par instants par la force esthétique des propositions. Car des propositions ils en font, à foison, il ne se déroule pas un instant sans que l’on ne soit surpris, entraîné, effrayé, les comédiens ne sous laissant aucun répit. Ils réussissent le pari d’équilibrer totalement le spectacle, introduisant judicieusement le clown là où la brutalité des hommes devient insoutenable. Paradoxalement l’histoire de Kohlhaas continue de nous hanter, imposant au spectateur la question de la légitimité de son geste. Pour 2 chevaux ce sont des milliers de morts qu’il a provoqué, et s’il a mis à mal une évidente corruption installée on peut se demander si ce n’est pas trop cher payé. Artistes pluri-disciplinaires les comédiens passent leur temps à nous gruger, prenant un malin plaisir à s’amuser du triste sort de leur héros. Chevaux miniatures, Monsieur Loyal aux membres élastiques et autres avaleurs de feu sont autant d’illusions qu’ils feront apparaître pour donner corps à leur fable grotesque. Le décor contribue amplement à la magie de la pièce. Découpé en trois plans distincts il délimite clairement les différents espaces de jeu mais libère au fur et à mesure ses nombreuses surprises. Un condensé surprenant d’idées toutes plus folles et séduisantes les unes que les autres font de ce spectacle une réussite incontestable sur la forme. Bien que l’on passe à côté de certaines émotions plus profondes basées sur la force du drame de Kohlhaas on ne peut qu’être séduits par l’ensemble, totalement époustouflés par le travail incroyablement riche de ses artistes hors-normes.
 
Audrey Jean   
« A l’affiche : Kohlhaas » adaptation libre d’après Heinrich Von Kleist, avec des poèmes de Eric Mühsam 
Mise en scène de Claus Overkamp
Avec Roger Hilgers, Eno Krojanker, Annika Serong, Matthias Weiland et Marie-Joëlle Wolf 
 
Crédits photos Willi Filz
Festival OFF d’Avignon 
L’entrepôt 
Du 5 au 27 Juillet à 18H 

Audrey Jean