Articles

Théâtre : Ala Te Sunogo / Dieu ne dort pas

Par Audrey Jean, le 13 mai 2013 — compagnie blonba, grand parquet, jean-louis Sagot-duvauroux, kotèba, mali, tidiani ndiaye — 3 minutes de lecture

La compagnie malienne Blonba prend ses quartiers au Théâtre du Grand Parquet et poursuit ainsi l’aventure de son spectacle « Ala Te Sunogo / Dieu ne dort pas » dont la création fut interrompue au Mali lors du coup d’état de 2012. Reprenant la tradition du Kotèba, ces farces burlesques contées dans les villages, ce texte est une satyre férocement drôle de la situation politique et culturelle du Mali. La compagnie Blonba ose ici un mariage parfaitement réussi avec l’univers de la danse contemporaine pour un résultat dépaysant et bouleversant !

Cheikna a fondé un centre culturel le kotéso. La réussite de ce nouveau lieu attise rapidement les jalousies et la cupidité des autorités maliennes corrompues. Même Super Bougou la médium aux supers pouvoirs ne trouve pas de solutions aux problèmes de Cheikna. Comment parviendra-t-il à conserver son intégrité ? Sa rencontre avec Solo un danseur muet vivant dans la rue pourrait bien le tirer d’affaire.

Audrey

C’est une immersion au cœur du folklore malien que nous propose la compagnie Blonba et la salle atypique du Grand Parquet sied particulièrement bien à ce voyage. Mais au delà des couleurs chatoyantes, des chants et des sourires de l’Afrique il y a les failles et la corruption qui gangrène le pays. Le Kotèba sert aussi à dénoncer ces malversations avec un humour grinçant. La rencontre avec la danse contemporaine donne une dimension extrêmement poétique à l’ensemble. Ce jeune homme qui ne s’exprime qu’avec son corps personnifie à lui seul l’expression de tous les arts et par extension c’est l’idée d’une liberté absolue qu’il véhicule. La mise en scène est efficace et moderne tout en respectant les codes traditionnels du kotèba, le public est parfois apostrophé, pris à parti pour mieux être emporté dans cette fable douce-amère. Les comédiens sont tous exceptionnels, ils dynamisent et rythment la pièce avec une énergie contagieuse transportant le public au sein même de cette Afrique enivrante. Mention spéciale toutefois pour le danseur Tidiani Ndiaye bouleversant dans les passages chorégraphiés, sans aucun mot ce jeune artiste parvient à transmettre une palette incroyable d’émotions. Sortez des sentiers battus et laissez vous surprendre !

Audrey Jean

« Ala Te Sunogo / Dieu ne dort pas » un spectacle de Blonba
Mise en scène de Jean-Louis Sagot-Duvauroux et Ndji Traoré

Avec : Adama Bakayoko, Alimata Baldé, Diarrah Sanogo, Sidy Soumaoro, Souleymane Sanogo ou Tidiani Ndiaye

Texte : Jean-Louis Sagot-Duvauroux
Chorégraphie : Souleymane Sanogo
Crédits photo : Gilles Perrin

Jusqu’au 26 Mai 

Jeudi, vendredi et samedi à 20H
Dimanche à 15H 

Théâtre du Grand Parquet 

Jardins d’Eole 35 rue d’Aubervilliers
75018 Paris 

www.legrandparquet.net

 
 

Audrey Jean